Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 mai 2021 6 22 /05 /mai /2021 08:28

Quelques rares spécimens avaient été aperçus en Baie de Somme : je veux parler de pingouins, de l’espèce Torda (petit modèle), sur « La Bassée », lors de leur migration en octobre, novembre et février.

Mais là, ils sont en nombre, et bien visibles, tout autant que les phoques, déjà célèbres.

Mais d’où viennent-ils ? En fait, un pur montage : il s’agit d’une expérience, ma foi réussie, visant à élever, et acclimater, ces animaux, à cette région. Cela s’est fait, dans le plus grand secret, non loin de là, à proximité du parc ornithologique, fort connu, de Marquenterre, un peu plus au nord mais donc plus proche de la mer (la Manche, quasiment la Mer du Nord). Puis, après deux ans, implantés en Baie de Somme, du côté de la pointe du Hourdel, près des phoques.

Mise en place pas facile à cause, justement, du problème de migration.

Mais donc, ça a marché.

En fait, les autorités étaient au courant et voyaient ce projet avec bienveillance. Et oui : un atout supplémentaire pour le tourisme, en complément de l’attrait des colonies de phoques. Et donc ça marche ! Grosse campagne publicitaire et le monde afflue.

Des pingouins en Baie de Somme : qui parle de réchauffement climatique ?

RENE JUSVEL

TOURISM - Penguins in the Bay of Somme
A few rare specimens had been seen in the Baie de Somme: I am talking about penguins, of the Torda species (small model), on "La Bassée", during their migration in October, November and February.
But there, they are in number, and clearly visible, just as much as the seals, already famous.
But where do they come from? In fact, a pure montage: this is an experiment, my faith successful, aimed at raising, and acclimating, these animals, to this region. This was done, in the greatest secrecy, not far from there, near the well-known ornithological park of Marquenterre., A little further north but therefore closer to the sea (the English Channel, almost the North Sea). Then, after two years, established in the Baie de Somme, near the Pointe du Hourdel, near the seals.
Setting up not easy precisely because of the migration problem.
But so, it worked.
In fact, the authorities were aware and viewed this project with kindness. And yes: an additional asset for tourism, in addition to the attractiveness of seal colonies. And so it works! Big advertising campaign and the world is pouring in.
Penguins in the Baie de Somme: who's talking about global warming?

Partager cet article
Repost0
27 février 2021 6 27 /02 /février /2021 09:47

Quelle surprise pour la police italienne lorsqu’elle a découvert en Calabre, un crématorium caché,  non répertorié au registre du commerce, bref, inconnu du grand public.

Et pour cause : il est de conception mafiosi et géré par elle.

Et exclusivement réservé aux personnes à faire complètement disparaître.

Lors d’une exécution, généralement par un tueur professionnel, un service de nettoyage est chargé de faire disparaître les traces et donc le corps de la victime. Simple : il est envoyé à ce crématorium !

Bref, plus de trace. Disparu.

A l’examen, le matériel est un peu plus sophistiqué que d’habitude : très forte chaleur venant à bout de tout objet tel que bijoux, montres, implants artificiels, dents…

Il peut d’ailleurs, semble-t-il, être utiliser pour faire disparaître toute pièce compromettante telle qu’arme à feu.

Cette découverte ne fût pas le fruit du hasard mais, bien évidemment, par un repenti dont la famille avait été touchée par une disparition… enfin, vous voyez ce que je veux dire.

Non, non, ce n’était même pas camouflé en four à pizzas !

RENE JUSVEL

MAFIA - a crematorium for gangsters
What a surprise for the Italian police when they discovered in Calabria, a hidden crematorium, not listed in the commercial register, in short, unknown to the general public.
And for good reason: it is Mafiosi design and managed by it.
And exclusively reserved for people to be completely removed.
During an execution, usually by a professional killer, a cleaning service is responsible for removing the traces and therefore the body of the victim. Simple: he's sent to this crematorium!
In short, no more traces. Faded away.
On examination, the equipment is a little more sophisticated than usual: very high heat overcoming any object such as jewelry, watches, artificial implants, teeth ...
It can also, it seems, be used to remove any compromising part such as a firearm.
This discovery was not the result of chance but, of course, by a repentant whose family had been touched by a disappearance ... well, you know what I mean.
No, no, it wasn't even disguised as a pizza oven!

Partager cet article
Repost0
16 janvier 2021 6 16 /01 /janvier /2021 11:01

Vous l’avez sans doute déjà vu sur des passants, des collègues, des proches, peut-être le portez-vous vous-même : ce fameux badge « anti-virus ».

Encore un effet des réseaux sociaux. J’explique : nous avons essayé de retrouver l’origine de cette trainée de poudre. Et donc, tout vient des réseaux sociaux, Instagram d’abord, puis Facebook et Twitter. Quelqu’un (Shafin Al Asaïd, du Bangladesh) a imaginé et proposé un logo, d’abord à mettre en vignette identité sur sa page, puis, rapidement, à imprimer et porter en badge sur soi lorsqu’on avait été vacciné.

Et donc, ça a pris très vite !

Ainsi, maintenant, on peut voir cette représentation du COVID 19, barré, symbole du fait que la personne a été vaccinée !

Bien sûr, un imprimeur s’en est emparé pour diffuser des autocollants, et le tour est joué !

Ajoutez quelques personnalités arborant la chose et c’est parti !

Du coup, ça y est : proposition reprise du fameux « passeport de santé », pas que pour les déplacements à l’étranger, mais pour pouvoir rouvrir bars, restaurants, musées, spectacles… réservés aux vaccinés. Et, cette fois, c’est passer : petite carte officielle l’attestant.

Bon, on appelait ça un carnet de santé…

RENE JUSVEL

HEALTH - Vaccine badge
You've probably seen it on passers-by, colleagues, relatives, maybe you wear it yourself: this famous "anti-virus" badge.
Another effect of social networks. Let me explain: We tried to trace the origin of this wildfire. And so, it all comes from social media, Instagram first, then Facebook and Twitter. Someone (Shafin Al Asaïd, Bangladesh) devised and proposed a logo, first to put an identity sticker on his page, then, quickly, to print and wear as a badge on oneself when vaccinated.
And so, it took very quickly!
So, now we can see this representation of COVID 19, crossed out, symbol of the fact that the person has been vaccinated!
Of course, a printer got hold of it to distribute stickers, and voila!
Add a few personalities sporting the thing and let's go!
Suddenly, that's it: proposal to take over the famous "health passport", not just for travel abroad, but to be able to reopen bars, restaurants, museums, shows ... reserved for vaccinated people. And this time it's over: a little official card attesting to it.
Well, we called it a health record ...

Partager cet article
Repost0
2 janvier 2021 6 02 /01 /janvier /2021 11:55

Nos Régions existent depuis 2003, mais en fait déjà depuis 1956, 1982. Le système régional avait été revu en 2016. D’anciennes Régions ont été regroupées pour en réduire le nombre de 27 à 18 (dont 5 d’Outre-Mer). Ca n’était pas passé facilement et il restait une nostalgie identitaire de nos anciennes régions. Et il est question de supprimer les départements…

Une initiative avait été prise par l’ancienne Alsace (départements du Bas-Rhin et Haut-Rhin) qui s’étaient regroupées en une Collectivité Européenne nommée à nouveau Alsace tout en étant, par ailleurs, de la Région Grand-Est.

Mais cela générait donc une strate supplémentaire…

Alors, sous la pression des élus locaux, l’initiative de l’Alsace a été reprise par d’autres anciennes régions.

Conséquence, ce projet de loi en vue de faire disparaître effectivement les départements… et d’instituer une nouvelle state : les Provinces !

L’Alsace fût donc la première, mais qui est suivie par la Picardie, puis les autres. Ainsi réapparaissent les Provinces d’Aquitaine, Limousin, Charente-Poitou, et bien d’autres : en fait donc, les anciennes Régions disparues…

Les départements constituants disparaissent et laissent leurs compétences aux Provinces. Bref, toujours autant de strates…

RENE JUSVEL

FRANCE - Departments and regions?
Our Regions have been in existence since 2003, but in fact already since 1956, 1982. The regional system was reviewed in 2016. Former regions were grouped together to reduce the number from 27 to 18 (including 5 from Overseas). It did not go easily and there was still a nostalgia for the identity of our old regions. And there is talk of removing departments ...
An initiative had been taken by the former Alsace (departments of Bas-Rhin and Haut-Rhin) which had regrouped into a European Collectivity called again Alsace while being, moreover, from the Grand-Est Region.
But this therefore generated an additional layer ...
So, under pressure from local elected officials, the Alsace initiative was taken over by other former regions.
As a result, this bill in order to effectively eliminate the departments ... and to institute a new state: the Provinces!
Alsace was therefore the first, but followed by Picardy, then the others. Thus reappear the Provinces of Aquitaine, Limousin, Charente-Poitou, and many others: in fact, therefore, the former regions that have disappeared ...
The constituent departments disappear and leave their powers to the Provinces. In short, always so many layers ...

Partager cet article
Repost0
12 décembre 2020 6 12 /12 /décembre /2020 10:55

Peut-être en avez-vous entendu parler quoique la chose soit encore plus ou moins confidentielle… Oh, ce n’est qu’un nouveau « mouvement » parmi tant d’autres, des végans aux Bobos, en passant par les altermondialistes… une philosophie, une idéologie, un mode de vie, une pratique, appelez ça comme vous voudrez.

Mais qu’est-ce que c’est ? En fait, il s’agit d’aller vers un mode de vie où on se déplace le moins possible, où on remplace le réel par le virtuel. On retrouve là un relent de la dernière pandémie et de son confinement généralisé. Ce qui se passait alors provoquait un rejet, un sentiment désagréable… mais pas pour tout le monde !

Déjà, il y avait ceux qui craignaient la contagion, la maladie et qui, du coup, se protégeaient des autres, d’un point de vue sanitaire… mais pas que. Et ceux qui, y ayant goûté, trouvaient la situation agréable, confortable, avec ses avantages : pas de déplacements, de bouchons, de foule, d’odeurs, de bruits, de promiscuité… Bref, tranquille, seul ou dans le clan familial.

Alors, on est pour le télétravail, les achats livrés via Internet ou, au pire, drive, les films ou séries à la télé, sur Netflix ou Prime, voire Youtube, les contacts par les réseaux sociaux, les faux feux de cheminée, les voyages, la formation même…

Mais cela va plus loin, vous le verrez…

RENE JUSVEL

PHILOSOPHY - The Virtual Movement
Perhaps you have heard of it, although the matter is still more or less confidential ... Oh, this is just a new "movement" among many others, from vegans to Bobos, including alterglobalists ... philosophy, an ideology, a way of life, a practice, call it what you will.
But what is it ? In fact, it is about moving towards a lifestyle where we move as little as possible, where we replace the real with the virtual. There is a hint of the last pandemic and its generalized containment. What was happening then caused rejection, an unpleasant feeling… but not for everyone!
Already, there were those who feared contagion, disease and, suddenly, protected themselves from others, from a health point of view ... but not only. And those who, having tasted it, found the situation pleasant, comfortable, with its advantages: no travel, traffic jams, crowds, smells, noises, overcrowding ... In short, quiet, alone or with the family.
So, we are for teleworking, purchases delivered via the Internet or, at worst, drive, movies or series on TV, on Netflix or Prime, even Youtube, contacts through social networks, false fires, travel, training itself ...
But it goes further, you will see it ...

Partager cet article
Repost0
27 novembre 2020 5 27 /11 /novembre /2020 11:21

Ah, ce serait sympa si vous pouviez, lors de vos conversations, sortir un truc du genre « Ca me rappelle, quand j’étais à l’ENA… » ! Incidemment, ça pose. « Tiens, il a fait l’ENA » que votre auditoire se dit en lui-même. Il est sous-entendu ici que vous n’êtes jamais allé jusque-là…

Alors, selon vos interlocuteurs, le sujet de conversation, le but de ces échanges, ce peut être l’ENA tout aussi bien que HEC, Normale Sup, Polytechnique, Sciences Po ou autres Grandes Ecoles et Universités. Le but est d’en mettre plein la vue de manière appropriée.

Pour donner plus de consistance à vos propos, il vient de sortir en librairie « Les Grandes Ecoles pour les Nuls ». Cela peut vous être d’un apport considérable.

Il s’agit d’un descriptif de chaque Grande Ecole : adresse, les différents directeurs ou équivalents au cours des années passées, les grands thèmes d’études. Mais aussi des détails bien utiles tels que les personnalités ayant fréquenté, quelques professeurs (avec photos), quelques anecdotes montrant votre familiarité avec l’endroit, les habitudes… et donc de nombreuses photos. Et si vous maîtrisez l’anglais, vous avez aussi Harvard, Caltech, le MIT, Cambridge, Oxford, etc.

A l’occasion, prévoyez tout de même un sujet d’étude particulier, bien spécifique, afin de pouvoir en parler en connaissance de cause. Pour les autres, vous répondrez que vous aviez fait l’impasse…

RENE JUSVEL

RELATIONSHIPS - I remember when I was at ENA ...
Ah, it would be nice if you could, in your conversations, come up with something like "Reminds me of when I was at ENA ..."! Incidentally, it poses. "Here, he did the ENA" your audience is saying to themselves. It is implied here that you have never gone this far ...
So, depending on your interlocutors, the topic of conversation, the goal of these exchanges, it could be ENA just as well as HEC, Normale Sup, Polytechnique, Sciences Po or other Grandes Ecoles and Universités. The goal is to impress them appropriately.
To give more consistency to your words, it has just been released in bookstores "Les Grandes Ecoles pour les Nuls". This can be of great help to you.
This is a description of each Grande Ecole: address, the various directors or equivalents over the past years, the major study topics. But also very useful details such as the personalities who attended, some teachers (with photos), some anecdotes showing your familiarity with the place, habits ... and therefore many photos. And if you are fluent in English, you also have Harvard, Caltech, MIT, Cambridge, Oxford, etc.
Occasionally, all the same, plan a particular subject of study, very specific, so that you can talk about it knowingly. For others, you will answer that you had passed ...

Partager cet article
Repost0
24 novembre 2020 2 24 /11 /novembre /2020 19:49

La chose avait été « découverte » à l’occasion de la dernière pandémie : il est possible de repérer les traces d’affections humaines dans les eaux usées. Ainsi, on y avait, à l’époque, retrouvé des traces de la COVID 19…

La leçon en a été tirée. Il devient, par la Loi, dorénavant obligatoire d’installer un système d’analyse bactériologique, microbienne, virale, au niveau de chaque station d’épuration. Sauf certaines expériences d’analyses systématiques et automatiques sur place, il s’agira d’effectuer hebdomadairement des prélèvements pour analyses en laboratoire.

Tout y est analysé. Et en cas de situation suspecte, il y a alors obligation de « remonter » dans les canalisations (analyses d’échantillons en amont) afin de mieux en cibler l’origine de l’élément anormal repéré.

Une liste des corps infectieux est mise à jour toutes les semaines, où on trouve les traces de la grippe, de la gastro-entérite, les virus saisonniers,… bref, les affections classiques, mais aussi ce qui pourrait apparaître, type H1N1, COVID,…

Quoiqu’il y paraisse, cette méthode s’avère nettement moins coûteuse que des tests individuels et permet même de repérer les « clusters » de contagions avant même qu’ils n’apparaissent suite à des contrôles médicaux. En effet, les déjections infectées sont présentes avant même la déclaration de la maladie.

RENE JUSVEL

HEALTH - Wastewater under surveillance
The thing had been "discovered" during the last pandemic: it is possible to spot traces of human ailments in the wastewater. Thus, at the time, traces of COVID 19 had been found ...
The lesson has been learned. It is now mandatory by law to install a bacteriological, microbial and viral analysis system at each wastewater treatment plant. With the exception of certain systematic and automatic analysis experiments on site, this will involve taking samples for laboratory analysis on a weekly basis.
Everything is analyzed there. And in the event of a suspicious situation, there is then an obligation to "go up" in the pipes (upstream sample analysis) in order to better target the origin of the abnormal element detected.
A list of infectious bodies is updated every week, where we find traces of influenza, gastroenteritis, seasonal viruses, ... in short, classic ailments, but also what could appear, type H1N1, COVID , ...
Whatever it seems, this method is much less expensive than individual tests and even makes it possible to spot "clusters" of contagion even before they appear after medical checks. In fact, infected droppings are present even before the onset of the disease.

Partager cet article
Repost0
19 novembre 2020 4 19 /11 /novembre /2020 16:33

Comme par un accord tacite – mais ce n’est pas le cas – en quelques mois, les différents constructeurs d’ordinateurs individuels abandonnent la fabrication, et le développement, des PC fixes. PC mais Mac aussi !

Et on entrevoit la suite : peu à peu, le marché du PC portable a pris de l’importance et supplante désormais celui de l’ordinateur de bureau.

Le mouvement s’est définitivement imposé suite à la crise sanitaire et au développement du télétravail. Et on voit apparaître l’étape suivante : la tablette.

Toujours la même tendance : vers la miniaturisation, la portabilité (au sens déplacement). Ce phénomène ne concerne pas que l’informatique mais aussi, déjà, le téléphone. Et ce n’est pas fini…

Il semble s’agir d’une lame de fond qui entraîne que ce n’est plus l’Homme qui se déplace vers la machine mais l’inverse : l’Homme devient de plus en plus sédentaire, localement, et c’est l’objet qui devient mobile, s’adaptant à l’Homme.

Internet y est pour beaucoup et donc le transfert d’information. On le voit par la délocalisation des études, de la médecine…

Cela devrait s’accompagner d’une délocalisation humaine : inutile alors de devoir être proche des machines concentrées en des métropoles. Vivre à la campagne hummm…

RENE JUSVEL

COMPUTING - The end of the desktop PC
As if by tacit agreement - but it was not - in a matter of months, the various manufacturers of personal computers abandoned the manufacture, and development, of stationary PCs. PC but Mac too!
And we can see the future: little by little, the laptop PC market has grown in importance and is now supplanting the desktop PC market.
The movement has definitely established itself following the health crisis and the development of teleworking. And we see the next step appear: the tablet.
Always the same trend: towards miniaturization, portability (in the sense of displacement). This phenomenon does not only concern computers but also, already, the telephone. And it's not over…
It seems to be a tidal wave which means that it is no longer the man who moves towards the machine but the reverse: the man becomes more and more sedentary, locally, and it is the object that becomes mobile, adapting to Man.
The Internet has a lot to do with it and therefore the transfer of information. We see it by the relocation of studies, medicine ...
This should be accompanied by human relocation: there is no point in having to be close to machines concentrated in metropolises. Living in the countryside hummm ...

Partager cet article
Repost0
15 novembre 2020 7 15 /11 /novembre /2020 15:59

Suite à la dernière tragédie arrivée dans un car dont le conducteur était sous emprise de la drogue, le Ministre des Transports a réagi enfin rapidement et fortement.

En effet, dorénavant les transporteurs disposent de 3 ans pour faire équiper tous les cars de détecteur de drogue. Il s’agira d’un système un peu semblable à l’actuel éthylotest équipant les véhicules et qui empêche le démarrage du car si le conducteur est sous l’effet de l’alcool (celui-ci doit souffler dans l’éthylotest pour permettre le démarrage). Le « droguetest » n’est d’ailleurs pas encore inventé !

Notre ministre devrait ne pas en rester là : divers autres projets sont déjà dans les cartons. Citons la ceinture obligatoire dans les bus (places assises), voire dans les trains, métros… L’éthylotest obligatoire pour les voitures (même système que pour les cars).

Mais là, ce sera plus difficile : comment justifier la différentiation de protection entre personnes assises et debout et donc devoir assurer une place assise à tous ? C’est le projet qui devient alors dangereux pour les entreprises publiques c’est à dire l’Etat… Projet concevable donc pour les trains sous réservation comme le TGV.

Quant aux voitures, cela entraînera une hausse significative du prix des véhicules : ça passe mal.

Sécurité, finances, liberté sont parfois inconciliables…

RENE JUSVEL

TRANSPORT - Reinforced security in transport
Following the latest tragedy in a bus whose driver was under the influence of drugs, the Minister of Transport finally reacted quickly and strongly.
In fact, carriers now have 3 years to have all buses fitted with drug detectors. This will be a system somewhat similar to the current breathalyzer fitted to vehicles and which prevents the coach from starting if the driver is under the influence of alcohol (the driver must blow into the breathalyzer to allow the start). The "drug test" has not yet been invented!
Our minister should not stop there: various other projects are already in the pipeline. These include the compulsory seat belt in buses (seats), even in trains, subways, etc. Compulsory breathalyzer for cars (same system as for coaches).
But there it will be more difficult: how to justify the differentiation of protection between seated and standing people and therefore having to ensure a seat for all? It is the project that then becomes dangerous for public enterprises, ie the State ... This project is therefore conceivable for trains under reservation such as the TGV.
As for cars, this will lead to a significant increase in the price of vehicles: things go wrong.
Security, finances, freedom are sometimes irreconcilable ...

Partager cet article
Repost0
20 septembre 2020 7 20 /09 /septembre /2020 15:13

Le racisme est condamnable et son expression l’est, juridiquement.

Mais parfois, cette expression est insidieuse. Mieux : elle peut faire même l’objet de démonstration quasi scientifique. Et ça passe ! Simple  petite touche, non agressive, tout est dans le non-dit…

En voici un exemple que nous souhaitions mettre en lumière, dénoncer dans nos colonnes. Il s’agit d’une étude réalisée par une équipe de Sciences Po dont je tairai le nom. Le principe est simple : constater, statistiquement, l’évolution du type de population dans le milieu de la représentation. Ce milieu est donc déjà à définir : politique, médias, spectacle,… Puis, plus délicat, les caractéristiques des gens qui le composent, et mettre en évidence la différence statistique avec un panel représentatif lambda de la société.

Et c’est là que le bât blesse, qu’il y a dérive. Dans les constatations écrites, ce sont des gens extravertis – bon OK – qui ont la tchatche, l’expression, le contact faciles, « souvent des gens du sud, type méditerranéen »…

A rapprocher avec un extrait précédent : « ils envahissent le monde politique, le journalisme, l’animation télé, le monde des humoristes, bref là où l’expression est reine, et deviennent les influenceurs ». Avec exemples significatifs…

Ça rappelle d’autres images liées à l’antisémitisme…

RENE JUSVEL

SOCIOLOGY - Insidious racism?
Racism is reprehensible and its expression is legally.
But sometimes this expression is insidious. Better still: it can even be the subject of quasi-scientific demonstration. And it passes! Simple little touch, not aggressive, everything is in the unsaid ...
Here is an example that we wanted to highlight, denounce in our columns. This is a study carried out by a Sciences Po team whose name I will not mention. The principle is simple: observe, statistically, the evolution of the type of population in the field of representation. This environment is therefore already to be defined: politics, media, spectacle,… Then, more delicate, the characteristics of the people who compose it, and to highlight the statistical difference with a panel representative lambda of the company.
And this is where the shoe pinches, where it drifts. In the written observations, these are extroverted people - okay - who have easy chat, expression, contact, "often people from the south, Mediterranean type" ...
To compare with a previous excerpt: "they invade the world of politics, journalism, TV animation, the world of comedians, in short where expression is king, and become influencers". With significant examples ...
It reminds of other images related to anti-Semitism ...

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Actualité Imaginaire / imaginary News / Fake News
  • : Ce blog est un magazine d'actualité imaginaire. Le 1er blog de Fake News. Les informations, sujets, articles, ne sont que des inventions. Toute ressemblance avec... This blog is an imaginary news magazine. The 1st blog of Fakes News. Information, subjects, items are only inventions. Any resemblance ...
  • Contact

A la Une


Vous trouverez, sur ce blog-magazine, des rubriques (5: Société, Sciences, Politique, Technologie, Economie), des articles "d'actualité" courts (plus de 400 à ce jour), qui ne relèvent que de la pure imagination. Les échos, en quelques sortes, d'un monde parallèle. Comme on dit: "toute ressemblance avec...". Bonne lecture! Si cela vous plaît, faites le connaître...

RENE JUSVEL

Pour contacter l'auteur

Droits

Les textes appartiennent à son auteur. Utilisation et reproduction libre si sources citées (Actualité Imaginaire, René Jusvel)

Les illustrations choisies, celles provenant d'Internet, sont garanties par les sites de cliparts utilisés, libres de droit (hormis le logo Facebook). Idem pour les créations personnelles.

Tout ce qui concerne, ici, les lieux et personnes cités n'est que pure imagination et ne doit en aucun cas être pris pour vérité ou réalité.

Actualité Imaginaire en ebook et broché

Obtenez gratuitement l'ebook des 200 premiers articles d'Actualité Imaginaire (format PDF ou EPUB): il suffit de VOUS ABONNER sur ce site et de me contacter (rene.jusvel@gmail.com)!

Actualité Imaginaire est en vente sur Amazon en ebook format Kindle (300 articles) et broché (papier): 2 tomes de 200 articles chacun.

Rubriques

Ce qui vous intéresse...

Vous êtes intéressez par un sujet? Recherchez dans les articles, vous le trouverez sans doute. Exemple: des fake news sur l’astrophysique, les trous noirs, l’antimatière, les planètes du système solaire (dont la planète 9),… ?  Lisez les articles, dans la rubrique « SCIENCES » qui concernent l’ASTROPHYSIQUE ! Troublant…

Un site collaboratif?

Vous avez des idées de fake news? Faites-les paraître sur ce site!  Il suffit de me les envoyer par mail (un article fait environ 235 mots). Je verrai si c'est compatible avec le site et les éditerai, signés de votre nom.