Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 septembre 2021 6 04 /09 /septembre /2021 15:27

C’est là le titre du dernier essai du philosophe André Comte-Sponville, fort différent de ses écrits précédents.

Un peu de philosophie ne fait pas de mal. Surtout que les principes qui y sont développés posent questions (comme toute réflexion philosophique qui se respecte).

 Alors ? Quelques références pour borner le problème : vous connaissez un peu Teilhard de Chardin ? Nietzsche ? En gros, l’un prône l’évolution vers l’âme, l’esprit, l’autre vers, au contraire, la vie… Je résume, caricature. Et, entre les deux, vous avez Freud qui confronte le moi primitif et le sur-moi, plus « social ». Les puristes ne vont pas apprécier cette évaluation.

« Au-delà du sauvage » développe plus l’option Teilhard de Chardin. Il faudrait enfermer le sauvage qui est en nous à la manière de la chape au-dessus de la centrale de Tchernobyl, un peu le feu qu’il y a sous terre qui parfois jailli à l’occasion d’éruptions volcaniques, de séismes…

Et l’homme va – et doit aller – vers cette pureté, cette « artificialité » qu’on peut appeler Technologie, il n’a pas à s’adapter à la Nature mais adapte celle-ci à lui-même. Philosophie tout à fait compatible avec le monde occidental avec alors, implicitement, reclassement des autres cultures…

On est loin des préoccupations écologiques !!! Philosophie d’extrême droite ?...

RENE JUSVEL

PHILOSOPHY - Beyond the wild
This is the title of the last essay by philosopher André Comte-Sponville, which is very different from his previous writings.
A little philosophy doesn't hurt. Especially since the principles that are developed there raise questions (like any self-respecting philosophical reflection).
 Then ? A few references to limit the problem: do you know Teilhard de Chardin a little? Nietzsche? Basically, one advocates evolution towards soul, spirit, the other towards, on the contrary, life ... I sum up, caricature. And, between the two, you have Freud who confronts the primitive ego and the more “social” superego. Purists will not appreciate this assessment.
"Beyond the Wild" further develops the Teilhard de Chardin option. We should lock up the savage in us like the screed above the Chernobyl power plant, a bit like the fire that there is underground which sometimes erupted during volcanic eruptions, earthquakes ...
And man goes - and must go - towards this purity, this "artificiality" that we can call Technology, he does not have to adapt to Nature but adapts it to himself. Philosophy completely compatible with the Western world with then, implicitly, reclassification of other cultures ...
We are far from ecological concerns !!! Far-right philosophy? ...

Partager cet article
Repost0
22 août 2021 7 22 /08 /août /2021 10:03

Jusqu’à présent, l’enlèvement des ordures ménagères était pris en charge par les communes et même, de plus en plus souvent, par les « EPCI » (Communautés de Communes ou d’Agglomérations).

Se développe également le tri sélectif : corps creux (emballages,…), tout venant (ordures ménagères classiques), végétaux.

Mais il est de plus en plus question de faire payer, au poids ou au volume, toutes ces ordures collectées.

Sauf que, sauf que, une Communauté de Communes de Vendée vient de faire un choix plutôt surprenant : il s’agit de rémunérer les ordures !!! Bref, totalement l’inverse. Bon, de fait, cela se traduit par une diminution de la taxe correspondante (la TEOM), faut pas pousser.

Explication de ce choix : dans cette Communauté de Communes (mais ce n’est pas la seule a être confrontée à ce problème), beaucoup de détritus traînent dans les rues, les sentiers, la nature. En rémunérant ainsi la collecte, cela devrait inciter une nouvelle activité : ramasser ces déchets pour les mettre dans sa poubelle afin d’en avoir plus, donc de gagner plus.

L’idée paraît séduisante, surtout qu’ainsi, les communes gagnent sur le temps de travail nécessaire à ce nettoyage (employés municipaux libérés), ce qui a motivé les communes pour ce choix de stratégie.

L’expérience est tentée sur 3 ans après lesquels un bilan sera fait.

RENE JUSVEL

EVERYDAY LIFE - Garbage pays off!
Until now, the collection of household waste was taken care of by the municipalities and even, more and more often, by the "EPCI" (Communities of Municipalities or Agglomerations).
Selective sorting is also developing: hollow bodies (packaging, etc.), general goods (conventional household waste), plants.
But it is increasingly a question of charging, by weight or by volume, all this garbage collected.
Except that, except that, a Community of Communes of Vendée has just made a rather surprising choice: it is a question of paying for the garbage !!! In short, totally the opposite. Well, in fact, this results in a reduction in the corresponding tax (TEOM), do not push.
Explanation of this choice: in this Community of Communes (but it is not the only one to be confronted with this problem), a lot of rubbish is lying around in the streets, the paths, in nature. By paying for the collection in this way, this should encourage a new activity: collecting this waste and putting it in the trash in order to have more, and therefore to earn more.
The idea seems attractive, especially since the municipalities thus save on the working time necessary for this cleaning (municipal employees released), which motivated the municipalities for this choice of strategy.
The experiment is tried over 3 years after which an assessment will be made.

Partager cet article
Repost0
10 juillet 2021 6 10 /07 /juillet /2021 11:14

C’est le nom de la dernière revue lancée, comme tant d’autres précédemment, associée à une partie d’objet ou de collection. Vous savez : vous pouvez monter des miniatures de voiture, de moto, ou commencer une collection de pierres…

Là, il s’agit de plusieurs maquettes à monter d’objets imaginés par Jules Verne au travers de ses romans (Voyages extraordinaires), parmi les plus célèbres.

Cela commence, pour le n°1 actuellement dans les kiosques, par… Vingt milles lieux sous les mers, évidemment, et donc la maquette du Nautilus, telle qu’elle apparaît en illustration dans les éditions originales Hetzel.

Avec, reproduits dans la revue, des extraits provenant de la publication originelle, des illustrations, et quelques explications sur l’auteur, le lieu où il imagina ce roman, le premier sous-marin atomique nommé également Nautilus en hommage à Jules Verne…

Bref, les passionnés devraient y trouver leur compte.

Mais, si le premier numéro est quasi donné, les suivants seront aussi au prix fort. Votre maquette, vous l’aurez largement payée, plus que si vous l’aviez commandée sur Internet (on en trouve !).

Jules Verne, René Jusvel… Etrange, non ?

RENE JUSVEL

LITERATURE - Jules Verne technology
This is the name of the last journal launched, like so many others previously, associated with part of an object or collection. You know: you can build miniatures of cars, motorcycles, or start a collection of stones ...
There, it is about several models to assemble objects imagined by Jules Verne through his novels (Voyages extraordinaires), among the most famous.
It begins, for No. 1 currently on newsstands, with ... Twenty thousand places under the sea, obviously, and therefore the model of the Nautilus, as it appears in illustration in the original Hetzel editions.
With, reproduced in the review, extracts from the original publication, illustrations, and some explanations on the author, the place where he imagined this novel, the first atomic submarine also named Nautilus in homage to Jules Verne ...
In short, enthusiasts should find their account there.
But, if the first number is almost given, the following ones will also be at a high price. You will have paid a lot of money for your model, more than if you had ordered it on the Internet (there are some!).
Jules Verne, René Jusvel… Strange, isn't it?

Partager cet article
Repost0
26 juin 2021 6 26 /06 /juin /2021 09:13

Encore une étude comportementale, qui, me direz-vous, ne sert à rien…

Question : vous êtes en couple, de quel côté du lit dormez-vous ? A droite ? A gauche de votre partenaire ? Grave question au combien essentielle !

Et bien, évidemment, cela a fait l’objet d’une étude, des plus sérieuses. La femme dort plutôt à droite et l’homme à gauche. Mais ce n’est pas systématique. Alors, à quoi ça tient ?

D’après les spécialistes du comportement (humain), c’est le dominant qui dort à gauche, le dominé à sa droite. Donc, si vous dormez à gauche, et même si vous êtes un homme, alors c’est votre femme qui porte la culotte.

Et cette constatation ne se limite pas au lit. Voyez des photos, observez vos congénères (et vous-même) avec cette hypothèse en tête. Vous verrez, c’est intéressant !

D’ailleurs la chose a été également observée chez certains primates…

Donc merci à l’équipe d’Arden University à Coventry (Grande Bretagne) pour cet apport à nos connaissances en Sciences du Comportement.

Du côté du cœur ou loin ? Question d’attachement ?

RENE JUSVEL

BEHAVIOR - To the right of the father
Another behavioral study, which, you will tell me, is useless ...
Question: you are in a relationship, on which side of the bed are you sleeping? To the right ? To the left of your partner? Serious question how essential!
Well, of course, this has been the subject of a very serious study. Instead, the woman sleeps on the right and the man on the left. But it's not systematic. So what is it all about?
According to (human) behavior specialists, the dominant sleeps on the left, the dominated on their right. So if you sleep on the left, and even if you are a man, then your wife is the one wearing the panties.
And this finding is not limited to bed. See photos, observe your fellows (and yourself) with this hypothesis in mind. You'll see, it's interesting!
Moreover, the thing has also been observed in some primates ...
So thank you to the Arden University team in Coventry (Great Britain) for contributing our knowledge in Behavioral Sciences.
From the heart or far away? Question of attachment?

Partager cet article
Repost0
19 juin 2021 6 19 /06 /juin /2021 08:36

Des tas de statistiques sont faites tous les jours, pour un truc ou pour un autre. Une manière de mieux observer notre monde et, notamment, le comportement humain. Evidemment, cela n’est pas toujours désintéressé et peut, par exemple, mieux ajuster certains produits « à la vente » en fonction de la cible privilégiée.

Dans ce cadre, une étude a donc été menée pour mieux définir les utilisateurs des réseaux sociaux.

D’emblée, nous pensions que c’était « les jeunes » mais la conclusion en est un peu nuancée.

En fait, les jeunes sont les premiers à s’approprier les nouveautés technologiques : ordinateurs, puis Internet, puis le téléphone portable, puis les réseaux sociaux. Une question d’adaptabilité à l’innovation : les « geeks ».

Mais ces révolutions font leur temps, remplacées par d’autres.

Et donc que deviennent les anciennes ? Et bien elles restent l’apanage des anciens jeunes, bref, des vieux !

Constatation faite notamment pour Facebook, devenu très populaire, très répandu… mais pour les vieux, disons les 30-40 ans.

Et oui : vous ajoutez 10 ans depuis la création (le temps de se faire connaître) pour des jeunes ados de 15 ans…

Zuckerberg a d’ailleurs très bien compris et adapte Facebook…

RENE JUSVEL

NETWORKS - Facebook for the elderly
Lots of statistics are done every day, for one thing or another. A way to better observe our world and, in particular, human behavior. Obviously, this is not always disinterested and can, for example, better adjust certain products "for sale" according to the privileged target.
In this context, a study was therefore carried out to better define the users of social networks.
At first we thought it was "the young" but the conclusion is a bit nuanced.
In fact, young people are the first to take ownership of new technological developments: computers, then the Internet, then mobile phones, then social networks. A question of adaptability to innovation: the "geeks".
But these revolutions are running out, replaced by others.
And so what becomes of the old ones? Well, they remain the prerogative of old young people, in short, old people!
Observation made in particular for Facebook, which has become very popular, very widespread ... but for the elderly, say 30-40 years.
And yes: you add 10 years since the creation (time to make themselves known) for young 15-year-olds ...
Zuckerberg has understood very well and adapts Facebook ...

Partager cet article
Repost0
22 mai 2021 6 22 /05 /mai /2021 08:28

Quelques rares spécimens avaient été aperçus en Baie de Somme : je veux parler de pingouins, de l’espèce Torda (petit modèle), sur « La Bassée », lors de leur migration en octobre, novembre et février.

Mais là, ils sont en nombre, et bien visibles, tout autant que les phoques, déjà célèbres.

Mais d’où viennent-ils ? En fait, un pur montage : il s’agit d’une expérience, ma foi réussie, visant à élever, et acclimater, ces animaux, à cette région. Cela s’est fait, dans le plus grand secret, non loin de là, à proximité du parc ornithologique, fort connu, de Marquenterre, un peu plus au nord mais donc plus proche de la mer (la Manche, quasiment la Mer du Nord). Puis, après deux ans, implantés en Baie de Somme, du côté de la pointe du Hourdel, près des phoques.

Mise en place pas facile à cause, justement, du problème de migration.

Mais donc, ça a marché.

En fait, les autorités étaient au courant et voyaient ce projet avec bienveillance. Et oui : un atout supplémentaire pour le tourisme, en complément de l’attrait des colonies de phoques. Et donc ça marche ! Grosse campagne publicitaire et le monde afflue.

Des pingouins en Baie de Somme : qui parle de réchauffement climatique ?

RENE JUSVEL

TOURISM - Penguins in the Bay of Somme
A few rare specimens had been seen in the Baie de Somme: I am talking about penguins, of the Torda species (small model), on "La Bassée", during their migration in October, November and February.
But there, they are in number, and clearly visible, just as much as the seals, already famous.
But where do they come from? In fact, a pure montage: this is an experiment, my faith successful, aimed at raising, and acclimating, these animals, to this region. This was done, in the greatest secrecy, not far from there, near the well-known ornithological park of Marquenterre., A little further north but therefore closer to the sea (the English Channel, almost the North Sea). Then, after two years, established in the Baie de Somme, near the Pointe du Hourdel, near the seals.
Setting up not easy precisely because of the migration problem.
But so, it worked.
In fact, the authorities were aware and viewed this project with kindness. And yes: an additional asset for tourism, in addition to the attractiveness of seal colonies. And so it works! Big advertising campaign and the world is pouring in.
Penguins in the Baie de Somme: who's talking about global warming?

Partager cet article
Repost0
27 février 2021 6 27 /02 /février /2021 09:47

Quelle surprise pour la police italienne lorsqu’elle a découvert en Calabre, un crématorium caché,  non répertorié au registre du commerce, bref, inconnu du grand public.

Et pour cause : il est de conception mafiosi et géré par elle.

Et exclusivement réservé aux personnes à faire complètement disparaître.

Lors d’une exécution, généralement par un tueur professionnel, un service de nettoyage est chargé de faire disparaître les traces et donc le corps de la victime. Simple : il est envoyé à ce crématorium !

Bref, plus de trace. Disparu.

A l’examen, le matériel est un peu plus sophistiqué que d’habitude : très forte chaleur venant à bout de tout objet tel que bijoux, montres, implants artificiels, dents…

Il peut d’ailleurs, semble-t-il, être utiliser pour faire disparaître toute pièce compromettante telle qu’arme à feu.

Cette découverte ne fût pas le fruit du hasard mais, bien évidemment, par un repenti dont la famille avait été touchée par une disparition… enfin, vous voyez ce que je veux dire.

Non, non, ce n’était même pas camouflé en four à pizzas !

RENE JUSVEL

MAFIA - a crematorium for gangsters
What a surprise for the Italian police when they discovered in Calabria, a hidden crematorium, not listed in the commercial register, in short, unknown to the general public.
And for good reason: it is Mafiosi design and managed by it.
And exclusively reserved for people to be completely removed.
During an execution, usually by a professional killer, a cleaning service is responsible for removing the traces and therefore the body of the victim. Simple: he's sent to this crematorium!
In short, no more traces. Faded away.
On examination, the equipment is a little more sophisticated than usual: very high heat overcoming any object such as jewelry, watches, artificial implants, teeth ...
It can also, it seems, be used to remove any compromising part such as a firearm.
This discovery was not the result of chance but, of course, by a repentant whose family had been touched by a disappearance ... well, you know what I mean.
No, no, it wasn't even disguised as a pizza oven!

Partager cet article
Repost0
16 janvier 2021 6 16 /01 /janvier /2021 11:01

Vous l’avez sans doute déjà vu sur des passants, des collègues, des proches, peut-être le portez-vous vous-même : ce fameux badge « anti-virus ».

Encore un effet des réseaux sociaux. J’explique : nous avons essayé de retrouver l’origine de cette trainée de poudre. Et donc, tout vient des réseaux sociaux, Instagram d’abord, puis Facebook et Twitter. Quelqu’un (Shafin Al Asaïd, du Bangladesh) a imaginé et proposé un logo, d’abord à mettre en vignette identité sur sa page, puis, rapidement, à imprimer et porter en badge sur soi lorsqu’on avait été vacciné.

Et donc, ça a pris très vite !

Ainsi, maintenant, on peut voir cette représentation du COVID 19, barré, symbole du fait que la personne a été vaccinée !

Bien sûr, un imprimeur s’en est emparé pour diffuser des autocollants, et le tour est joué !

Ajoutez quelques personnalités arborant la chose et c’est parti !

Du coup, ça y est : proposition reprise du fameux « passeport de santé », pas que pour les déplacements à l’étranger, mais pour pouvoir rouvrir bars, restaurants, musées, spectacles… réservés aux vaccinés. Et, cette fois, c’est passer : petite carte officielle l’attestant.

Bon, on appelait ça un carnet de santé…

RENE JUSVEL

HEALTH - Vaccine badge
You've probably seen it on passers-by, colleagues, relatives, maybe you wear it yourself: this famous "anti-virus" badge.
Another effect of social networks. Let me explain: We tried to trace the origin of this wildfire. And so, it all comes from social media, Instagram first, then Facebook and Twitter. Someone (Shafin Al Asaïd, Bangladesh) devised and proposed a logo, first to put an identity sticker on his page, then, quickly, to print and wear as a badge on oneself when vaccinated.
And so, it took very quickly!
So, now we can see this representation of COVID 19, crossed out, symbol of the fact that the person has been vaccinated!
Of course, a printer got hold of it to distribute stickers, and voila!
Add a few personalities sporting the thing and let's go!
Suddenly, that's it: proposal to take over the famous "health passport", not just for travel abroad, but to be able to reopen bars, restaurants, museums, shows ... reserved for vaccinated people. And this time it's over: a little official card attesting to it.
Well, we called it a health record ...

Partager cet article
Repost0
2 janvier 2021 6 02 /01 /janvier /2021 11:55

Nos Régions existent depuis 2003, mais en fait déjà depuis 1956, 1982. Le système régional avait été revu en 2016. D’anciennes Régions ont été regroupées pour en réduire le nombre de 27 à 18 (dont 5 d’Outre-Mer). Ca n’était pas passé facilement et il restait une nostalgie identitaire de nos anciennes régions. Et il est question de supprimer les départements…

Une initiative avait été prise par l’ancienne Alsace (départements du Bas-Rhin et Haut-Rhin) qui s’étaient regroupées en une Collectivité Européenne nommée à nouveau Alsace tout en étant, par ailleurs, de la Région Grand-Est.

Mais cela générait donc une strate supplémentaire…

Alors, sous la pression des élus locaux, l’initiative de l’Alsace a été reprise par d’autres anciennes régions.

Conséquence, ce projet de loi en vue de faire disparaître effectivement les départements… et d’instituer une nouvelle state : les Provinces !

L’Alsace fût donc la première, mais qui est suivie par la Picardie, puis les autres. Ainsi réapparaissent les Provinces d’Aquitaine, Limousin, Charente-Poitou, et bien d’autres : en fait donc, les anciennes Régions disparues…

Les départements constituants disparaissent et laissent leurs compétences aux Provinces. Bref, toujours autant de strates…

RENE JUSVEL

FRANCE - Departments and regions?
Our Regions have been in existence since 2003, but in fact already since 1956, 1982. The regional system was reviewed in 2016. Former regions were grouped together to reduce the number from 27 to 18 (including 5 from Overseas). It did not go easily and there was still a nostalgia for the identity of our old regions. And there is talk of removing departments ...
An initiative had been taken by the former Alsace (departments of Bas-Rhin and Haut-Rhin) which had regrouped into a European Collectivity called again Alsace while being, moreover, from the Grand-Est Region.
But this therefore generated an additional layer ...
So, under pressure from local elected officials, the Alsace initiative was taken over by other former regions.
As a result, this bill in order to effectively eliminate the departments ... and to institute a new state: the Provinces!
Alsace was therefore the first, but followed by Picardy, then the others. Thus reappear the Provinces of Aquitaine, Limousin, Charente-Poitou, and many others: in fact, therefore, the former regions that have disappeared ...
The constituent departments disappear and leave their powers to the Provinces. In short, always so many layers ...

Partager cet article
Repost0
12 décembre 2020 6 12 /12 /décembre /2020 10:55

Peut-être en avez-vous entendu parler quoique la chose soit encore plus ou moins confidentielle… Oh, ce n’est qu’un nouveau « mouvement » parmi tant d’autres, des végans aux Bobos, en passant par les altermondialistes… une philosophie, une idéologie, un mode de vie, une pratique, appelez ça comme vous voudrez.

Mais qu’est-ce que c’est ? En fait, il s’agit d’aller vers un mode de vie où on se déplace le moins possible, où on remplace le réel par le virtuel. On retrouve là un relent de la dernière pandémie et de son confinement généralisé. Ce qui se passait alors provoquait un rejet, un sentiment désagréable… mais pas pour tout le monde !

Déjà, il y avait ceux qui craignaient la contagion, la maladie et qui, du coup, se protégeaient des autres, d’un point de vue sanitaire… mais pas que. Et ceux qui, y ayant goûté, trouvaient la situation agréable, confortable, avec ses avantages : pas de déplacements, de bouchons, de foule, d’odeurs, de bruits, de promiscuité… Bref, tranquille, seul ou dans le clan familial.

Alors, on est pour le télétravail, les achats livrés via Internet ou, au pire, drive, les films ou séries à la télé, sur Netflix ou Prime, voire Youtube, les contacts par les réseaux sociaux, les faux feux de cheminée, les voyages, la formation même…

Mais cela va plus loin, vous le verrez…

RENE JUSVEL

PHILOSOPHY - The Virtual Movement
Perhaps you have heard of it, although the matter is still more or less confidential ... Oh, this is just a new "movement" among many others, from vegans to Bobos, including alterglobalists ... philosophy, an ideology, a way of life, a practice, call it what you will.
But what is it ? In fact, it is about moving towards a lifestyle where we move as little as possible, where we replace the real with the virtual. There is a hint of the last pandemic and its generalized containment. What was happening then caused rejection, an unpleasant feeling… but not for everyone!
Already, there were those who feared contagion, disease and, suddenly, protected themselves from others, from a health point of view ... but not only. And those who, having tasted it, found the situation pleasant, comfortable, with its advantages: no travel, traffic jams, crowds, smells, noises, overcrowding ... In short, quiet, alone or with the family.
So, we are for teleworking, purchases delivered via the Internet or, at worst, drive, movies or series on TV, on Netflix or Prime, even Youtube, contacts through social networks, false fires, travel, training itself ...
But it goes further, you will see it ...

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Actualité Imaginaire / imaginary News / Fake News
  • : Ce blog est un magazine d'actualité imaginaire. Le 1er blog de Fake News. Les informations, sujets, articles, ne sont que des inventions. Toute ressemblance avec... This blog is an imaginary news magazine. The 1st blog of Fakes News. Information, subjects, items are only inventions. Any resemblance ...
  • Contact

A la Une


Vous trouverez, sur ce blog-magazine, des rubriques (5: Société, Sciences, Politique, Technologie, Economie), des articles "d'actualité" courts (plus de 400 à ce jour), qui ne relèvent que de la pure imagination. Les échos, en quelques sortes, d'un monde parallèle. Comme on dit: "toute ressemblance avec...". Bonne lecture! Si cela vous plaît, faites le connaître...

RENE JUSVEL

Pour contacter l'auteur

Droits

Les textes appartiennent à son auteur. Utilisation et reproduction libre si sources citées (Actualité Imaginaire, René Jusvel)

Les illustrations choisies, celles provenant d'Internet, sont garanties par les sites de cliparts utilisés, libres de droit (hormis le logo Facebook). Idem pour les créations personnelles.

Tout ce qui concerne, ici, les lieux et personnes cités n'est que pure imagination et ne doit en aucun cas être pris pour vérité ou réalité.

Actualité Imaginaire en ebook et broché

Obtenez gratuitement l'ebook des 200 premiers articles d'Actualité Imaginaire (format PDF ou EPUB): il suffit de VOUS ABONNER sur ce site et de me contacter (rene.jusvel@gmail.com)!

Actualité Imaginaire est en vente sur Amazon en ebook format Kindle (300 articles) et broché (papier): 2 tomes de 200 articles chacun.

Rubriques

Ce qui vous intéresse...

Vous êtes intéressez par un sujet? Recherchez dans les articles, vous le trouverez sans doute. Exemple: des fake news sur l’astrophysique, les trous noirs, l’antimatière, les planètes du système solaire (dont la planète 9),… ?  Lisez les articles, dans la rubrique « SCIENCES » qui concernent l’ASTROPHYSIQUE ! Troublant…

Un site collaboratif?

Vous avez des idées de fake news? Faites-les paraître sur ce site!  Il suffit de me les envoyer par mail (un article fait environ 235 mots). Je verrai si c'est compatible avec le site et les éditerai, signés de votre nom.