Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 mai 2022 2 17 /05 /mai /2022 08:22

Ce fût un très bon titre de roman de sciences fiction. Mais là, c’est du sérieux. C’est la dernière découverte, ou plutôt hypothèse car non encore confirmée, de l’équipe du Centre de neurobiologie de Marseille.

Au niveau de l’hypothalamus se situerait un reste minuscule d’une glande ou plutôt lieu permettant à un être vivant de « voir » le temps (d’où le titre) comme l’œil permet de percevoir l’espace. Cette faculté aurait été annihilée lors de l’évolution du vivant car incompatible avec l’instinct de survie : imaginez, voir sa propre mort.

Mais pas totalement disparue. D’où possibilité de vision de l’avenir chez certaines espèces voire même chez certains humains. On peut appeler ça prédiction, prémonition, voyance, intuition…

Attention : la vision du passé n’a rien à voir avec le souvenir, que l’on pourrait presque plus rapprocher de l’intelligence artificielle.

Si ça se confirme, cela pourrait influencer jusqu’à la physique. Car alors confirmation que le temps serait bien une dimension comme les 3 dimensions spatiales…

Mais alors, l’arbitraire, la destinée, le libre arbitre, la probabilité les mondes parallèles,... ?

Après l’oreille interne, ou la faculté de certains animaux de détecter les champs magnétiques et s’en servir pour s’orienter, on découvre toujours de nouvelles possibilités de notre cerveau !

RENE JUSVEL

BIOLOGY - The eye of time .

It was a very good science fiction novel title. But this is serious. This is the latest discovery, or rather hypothesis because it has not yet been confirmed, by the team from the Marseille Neurobiology Center.

At the level of the hypothalamus would be a tiny remnant of a gland or rather a place allowing a living being to "see" time (hence the title) as the eye can perceive space. This faculty would have been annihilated during the evolution of the living because it is incompatible with the survival instinct: imagine, seeing your own death.

But not completely gone. Hence the possibility of vision of the future in certain species or even in certain humans. We can call it prediction, premonition, clairvoyance, intuition...

Attention: the vision of the past has nothing to do with the memory, which could almost be closer to artificial intelligence.

If this is confirmed, it could even influence physics. Because then confirmation that time would indeed be a dimension like the 3 spatial dimensions...

But then, arbitrariness, destiny, free will, probability, parallel worlds,...?

After the inner ear, or the ability of certain animals to detect magnetic fields and use them to orient themselves, we are always discovering new possibilities of our brain!

Partager cet article
Repost0
23 avril 2022 6 23 /04 /avril /2022 21:25

Les ondes gravitationnelles, encore un sujet d’astrophysique qui fait rêver, à la manière des trous noirs. Ces vibrations de l’espace prévues par la Relativité Générale et enfin détectées, un siècle plus tard, en 2015 suite à la collision de 2 trous noirs.

On savait qu’elles se « déplaçaient » à la vitesse de la lumière mais la similitude se limitait à ça. Et voilà qu’une nouvelle révolution se prépare : d’après le CNRS, l’onde gravitationnelle ne serait qu’un aspect de l’onde électromagnétique, la lumière…

Nous en avions déjà parlé dans nos colonnes : l’onde serait gravito-électromagnétique ! Les champs électrique et magnétique seraient perpendiculaires au déplacement, la gravitationnelle serait dans le sens du déplacement et même que c’est cette onde qui provoquerait les 2 autres champs, par accélérations et ralentissements successifs. Tout serait défini par la variation de la masse linéique de l’espace et par la constante de gravitation G (vous savez : Newton !)… !?

Si la fréquence reste la même que l’onde électromagnétique associée, son amplitude y serait extrêmement faible, indétectable avec nos instruments actuels… Cependant, repérable, très faiblement, lors de rayonnement gamma (les plus puissants), lors de phénomènes cosmiques tels que fusion d’étoiles à neutrons.

C’est l’expérience qui sera menée au CERN : détecter une onde gravitationnelle à partir d’onde électromagnétique de très forte énergie…

RENE JUSVEL

PHYSICS - Gravitational waves light up
Gravitational waves, another subject of astrophysics that makes you dream, like black holes. These vibrations of space predicted by General Relativity and finally detected, a century later, in 2015 following the collision of 2 black holes.
We knew that they "moved" at the speed of light but the similarity was limited to that. And now a new revolution is brewing: according to the CNRS, the gravitational wave is only one aspect of the electromagnetic wave, light...
We had already talked about it in our columns: the wave would be gravito-electromagnetic! The electric and magnetic fields would be perpendicular to the displacement, the gravitational one would be in the direction of the displacement and even that it is this wave which would cause the 2 other fields, by successive accelerations and decelerations. Everything would be defined by the variation of the linear mass of space and by the gravitational constant G (you know: Newton!)…!?
If the frequency remains the same as the associated electromagnetic wave, its amplitude would be extremely low there, undetectable with our current instruments... However, detectable, very weakly, during gamma radiation (the most powerful), during cosmic phenomena such as fusion neutron stars.
This is the experiment that will be carried out at CERN: detecting a gravitational wave from a very high energy electromagnetic wave...

Partager cet article
Repost0
2 avril 2022 6 02 /04 /avril /2022 13:33

Grave question que celle de l’avenir de l’humanité… Pandémies, guerres, dérèglement climatique : où va-t-on ?

Et le dernier rapport de l’UMR Eco-Anthropologie (CNRS, Musée de l’Homme, Université de Paris) n’est guère rassurant, bien au contraire. Il n’est pas tendre pour l’humanité. En gros, les catastrophes actuelles sont dues à l’Homme.

Mais, en plus, le trop fort développement de l’humanité déséquilibre l’écologie terrestre : il y a trop d’humains sur Terre, en trop forte augmentation, impactant trop fortement son environnement.

L’Humain est assimilé, dans ce rapport, à un virus – rien que ça, sympa ! – contaminant la Terre, s’en alimentant, s’y multipliant, jusqu’à destruction, mort, complète, de la Terre, mais donc de l’Homme aussi.

Du coup, la Nature semble réagir en contrecarrant cette expansion. Un peu comme s’il y avait une « intelligence » naturelle de régulation !?

Et cela se traduirait par l’apparition de virus, des vrais cette fois, de guerres, et de catastrophes climatiques.

L’Homme lui-même semble ne pas vraiment se rendre compte de la situation, ou manque de conviction pour réagir.

Peut-être même qu’on enverra des métastases ailleurs dans l’Univers ?...

RENE JUSVEL

ANTHROPOLOGY - the end of Man
A serious question, that of the future of humanity... Pandemics, wars, climate change: where are we going?
And the latest report from the UMR Eco-Anthropologie (CNRS, Musée de l'Homme, University of Paris) is hardly reassuring, quite the contrary. He is not kind to mankind. Basically, the current disasters are man-made.
But, in addition, the excessive development of humanity is unbalancing the earth's ecology: there are too many humans on Earth, increasing too much, impacting its environment too strongly.
The Human is assimilated, in this report, to a virus – just that, nice! – contaminating the Earth, feeding on it, multiplying there, until the destruction, death, complete, of the Earth, but therefore of Man too.
As a result, Nature seems to react by thwarting this expansion. A bit as if there was a natural “intelligence” of regulation!?
And that would result in the appearance of viruses, real ones this time, wars, and climatic disasters.
The Man himself seems not to really realize the situation, or lacks the conviction to react.
Perhaps we will even send metastases elsewhere in the Universe?...

Partager cet article
Repost0
19 mars 2022 6 19 /03 /mars /2022 16:00

Cela peut paraître compliqué mais tellement intrigant… Je parle des trous noirs, vous savez, ces monstres de l’univers qui avalent tout, même la lumière !

Encore récemment, on pensait qu’ils étaient creux, comme un trou d’ailleurs. Tout y tombait mais pour aller où ? Un trou de ver pour ressurgir ailleurs ? Non. La dernière hypothèse est que la matière reste à la surface : la membrane. Mais alors, que se passe-t-il à l’intérieur ? Le monde y serait à l’envers : une attraction universelle inversée, vers la membrane (puisque la masse y est concentrée), comme un anti monde.

Et, d’après les derniers calculs de l’Institut d’Astrophysique de Paris – et on s’en doutait un peu – la classique gravitation universelle de Newton et la Relativité d’Einstein s’appliquent à l’extérieur certes, mais donc est inversée à l’intérieur.

En fait, deux équations dominent : celle de la gravitation (V²=GM/D) et celle, aménagée, de Lorentz : V²+c²=c0² où c0 est la vitesse de la lumière dans le vide et c la vitesse de la lumière, qui diminue à l’approche du trou noir. Quand V augmente, c diminue… jusqu’au trou noir. Après, à l’intérieur, vers le centre, ça s’inverse : V diminue et c raugmente. Au centre, masse nulle donc plus d’attraction, alors que la vitesse de la lumière redevient, logiquement, normale.

Bref, la lumière est un peu devenue matière et la matière lumière.

RENE JUSVEL

ASTROPHYSICS - The other world of the black hole
It may seem complicated but so intriguing... I'm talking about black holes, you know, these monsters of the universe that swallow everything, even light!
Until recently, we thought that they were hollow, like a hole elsewhere. Everything fell there but to go where? A wormhole to reappear elsewhere? No. The last hypothesis is that the material remains on the surface: the membrane. But then, what is going on inside? The world would be upside down there: an inverted universal attraction, towards the membrane (since the mass is concentrated there), like an anti-world.
And, according to the latest calculations from the Institut d'Astrophysique de Paris – and we suspected it a little – Newton's classic universal gravitation and Einstein's Relativity certainly apply outside, but therefore is reversed inside.
In fact, two equations dominate: that of gravitation (V²=GM/D) and that, arranged, of Lorentz: V²+c²=c0² where c0 is the speed of light in vacuum and c the speed of light, which decreases as it approaches the black hole. As V increases, c decreases…until the black hole. Afterwards, inside, towards the center, it is reversed: V decreases and c increases. In the center, zero mass so no more attraction, while the speed of light returns, logically, to normal.
In short, light has somewhat become matter and matter light.

Partager cet article
Repost0
29 janvier 2022 6 29 /01 /janvier /2022 10:55

 

A une époque où l’exploration spatiale est en pleine ébullition, où les découvertes s’enchaînent, apportant autant de réponses que de nouvelles questions, les théoriciens, eux, continuent de réfléchir… Et, là aussi, ça avance ! Pour preuve la dernière trouvaille de l’équipe de Roger Penrose, fameux astrophysicien (Prix Nobel 2020) : une équation de l’Univers. Rien que ça !!!

En fait, l’équation est assez simple et est une conséquence de la Relativité, et  de l’hypothèse que l’Univers serait une hypersphère spatio-temporelle de dimension 4 (3 d’espace, 1 de temps) de rayon lié au temps.

Sans rentrer dans des formules trop compliquées, l’équation d’une hypersphère (dim. 4) est du genre D1²+D2²+D3²+D4² = R², D coordonnées, R rayon. Sauf que là, R=  √3*αT² où α est l’accélération de l’expansion de l’univers, constante, et T le temps. Donc où la 4ème dimension et le rayon  sont en T², le temps, parabolique. Bref : D1²+D2²+D3²+((c0T)²)² = (√3*c0T)² = (√3*αT²)². De là, on tire d’ailleurs V1²+V2²+V3²+V4²=3c0² où V1=Vm, V2=c, V3=V4=c0 ou encore Vm²+c²=c0² ainsi que c0/c = √(1/1-V²/c0²) qui est le facteur de Lorentz (Relativité). On retrouve (Cf. article précédent) le principe des 2 vitesses : Vm celle liée à la gravitation (masse) et c celle de la lumière dans ce même champ de masse, dont la somme, V3 = c0, vitesse de la lumière dans le vide au temps T de l’Univers. V4 est la vitesse d’expansion de l’Univers.

Vous êtes toujours là?

RENE JUSVEL

COSMOLOGY - Finally the equation of the Universe!

At a time when space exploration is in full swing, when discoveries are linked, providing as many answers as new questions, theorists continue to reflect... And, there too, things are moving forward! As proof, the latest find from the team of Roger Penrose, a famous astrophysicist (Nobel Prize 2020): an equation of the Universe. Just that !!!

In fact, the equation is quite simple and is a consequence of Relativity, and of the assumption that the Universe would be a spatio-temporal hyper-sphere of dimension 4 (3 of space, 1 of time) of radius bound at the time.

Without going into too complicated formulas, the equation of a hyper-sphere (dim. 4) is of the type D1²+D2²+D3²+D4² = R², D coordinates, R radius. Except that there, R=√3*αT² where α is the acceleration of the expansion of the universe, constant, and T the time. So where the 4th dimension and the radius are in T², time, parabolic. In short: D1²+D2²+D3²+((c0T)²)²= (√3*c0T)² = (√3*αT²)². From there, we also derive V1²+V2²+V3²+V4²=3c0² where V1=Vm, V2=c, V3=V4=c0 or even Vm²+c²=c0² as well as c0/c= √(1/1-V²/c0²) which is the Lorentz factor (Relativity). We find (see previous article) the principle of the 2 speeds: Vm that linked to gravitation (mass) and c that of light in this same mass field, the sum of which, V3 = c0, speed of light in the vacuum at time T of the Universe. V4 is the expansion rate of the Universe.

You are still here ?...

Partager cet article
Repost0
15 janvier 2022 6 15 /01 /janvier /2022 10:33

Le domaine du faux souvenir semble progresser quant à sa compréhension. Il s’agit en fait d’une branche de la psychologie qui s’intéresse à l’existence et l’origine du faux souvenir : le patient se souvient d’un fait qui n’a jamais eu lieu.

Le syndrome du faux souvenir a été étudié dès Freud et Janet. Mais c’est la psychologue Elizabeth Loftus qui a le plus fait avancer le sujet.

Car il apparaît crucial pour ce qui concerne les témoignages dans les affaires judiciaires et, notamment, les viols, incestes, sur mineurs mais pas que…

Cela a été, et continue à être, largement étudié. Au point qu’une équipe universitaire californienne continue ses travaux.

Et ils ont progressé (article dernier « Psychology ») : il semblerait que ces « faux souvenirs », enfin pas tous, notamment pas ceux liés à des faits traumatiques, ne soient en fait qu’issus de rêves des patients.

Alors se pose la question de la différenciation entre rêve et réalité : vaste programme !...

Restent encore des souvenirs sans explication de leur origine, voire de faits futurs…

Moi-même, lorsque j’écris ces articles : réalité ? Imagination ? Inspiration ? Souvenir ? Fake news ? D’où viennent-ils ?...

RENE JUSVEL

PSYCHOLOGY - From dream to reality
The field of false memory seems to be progressing in terms of its understanding. It is in fact a branch of psychology which is interested in the existence and the origin of the false memory: the patient remembers a fact which never took place.
The false memory syndrome has been studied since Freud and Janet. But it is the psychologist Elizabeth Loftus who has advanced the subject the most.
Because it appears crucial with regard to testimonies in legal cases and, in particular, rape, incest, on minors but not only...
It has been, and continues to be, widely studied. To the point that a Californian university team is continuing its work.
And they have progressed (last article “Psychology”): it would seem that these “false memories”, well not all of them, especially those linked to traumatic facts, are in fact only the result of patients’ dreams.
Then the question arises of the differentiation between dream and reality: vast program!...
Memories still remain without explanation of their origin, or even of future events...
Myself, when I write these articles: reality? imagination? Inspired? Memory ? fake news? Where do they come from ?...

Partager cet article
Repost0
31 décembre 2021 5 31 /12 /décembre /2021 11:36

Voilà de quoi alimenter notre rubrique régulière de Physique ! Parlons un peu de particules élémentaires… Vous savez : les protons, neutrons, constituants du noyau atomique, et bien d’autres. On en découvre régulièrement de nouvelles. Certaines sont célèbres comme le boson de Higgs.

Une autre particule, hypothétique, pour l’instant purement théorique, est recherchée en vain, depuis plus d’un siècle : la particule de Planck. En fait, elle est la « conséquence » des travaux de Max Planck, dans le cadre de la Mécanique Quantique. Seulement, cette particule (Planckion) est très spéciale : elle a une masse relativement énorme pour une taille extrêmement petite : rien à voir avec les autres particules !?

Et, d’après les dernières découvertes théoriques d’une équipe de chercheurs du CERN, elle serait quasi impossible à mettre en évidence car serait le constituant de la membrane des trous noirs…

Et oui, vous vous souvenez : la dernière hypothèse en vogue serait que les trous noirs sont creux et donc toute la masse est alors concentrée dans la membrane : la « surface » du trou noir. Et bien les équations (non, non, je ne vous les infligerai pas) montrent que c’est bien le cas. Le Plankion est le stade ultime de la concentration de masse (masse volumique) : on ne peut aller au-delà, et constitue donc la membrane.

Le pire est que cette particule serait elle-même un micro trou noir, le plus petit possible !

RENE JUSVEL

PHYSICS - A particle that Planck
This is enough to feed our regular Physics section! Let's talk about elementary particles ... You know: protons, neutrons, constituents of the atomic nucleus, and many more. We regularly discover new ones. Some are famous like the Higgs boson.
Another particle, hypothetical, for the moment purely theoretical, has been sought in vain for more than a century: the Planck particle. In fact, it is the "consequence" of the work of Max Planck, within the framework of Quantum Mechanics. Only this particle (Planckion) is very special: it has a relatively huge mass for an extremely small size: nothing to do with other particles !?
And, according to the latest theoretical discoveries by a team of CERN researchers, it would be almost impossible to demonstrate because it is the constituent of the membrane of black holes ...
And yes, you remember: the latest popular hypothesis would be that black holes are hollow and therefore all the mass is then concentrated in the membrane: the "surface" of the black hole. Well the equations (no, no, I won't inflict them on you) show that it does. The Plankion is the ultimate stage of mass concentration (density): one cannot go beyond, and therefore constitutes the membrane.
The worst is that this particle is itself a micro black hole, the smallest possible!

Partager cet article
Repost0
11 décembre 2021 6 11 /12 /décembre /2021 12:24

Avec la physique quantique, nous avons appris à nous méfier de la réalité dans un monde qui semble dépasser le rationnel. Le bon sens, l’évidence, n’ont plus cours…

Intrication, mondes parallèles, probabilité, détermination par l’observateur, tout ça est bien étrange et heurte notre compréhension.

Et, dans ce cadre, où placer l’imagination ?...

Cet article est un peu spécial. Je me pose des questions sur la véracité des brèves que j’ai écrites pour vous. Est-ce LA réalité ou est-ce UNE réalité parmi d’autres possibles ? Si elles sont « fausses », alors comment se fait-il ? Suis-je moi-même de cette « vraie réalité » (la vôtre) ? Où suis-je moi-même une pure invention, imagination ? Mais alors de qui ? Un autre René Jusvel ? ou… un certain Hubert Massau dont le nom me trotte dans la tête si souvent ? Mais, même chose : qui est ce Hubert Massau ? Est-il lui-même « réel » ? Suis-je moi-même « réel » ?

Serais-je une création d’Hubert Massau ? Un personnage de livre dont il est l’auteur, qui sait ?! Ce serait lui qui s’exprimerait à travers moi ? Mais alors lui : qui lui inspire ces articles ?: quelqu’un d’un monde parallèle ? un humain du passé ou du futur ? Un alien ? Un « ancien astronaute » ? Et dans quel but ? Lanceur d’alertes ? Faire avancer l’humanité face aux blocages institutionnels ? (sciences, technologie) ?

Et si nous rajoutions la folie, la schizophrénie… ?

RENE JUSVEL

PHYSICS Parallel worlds, imagination or madness?
With quantum physics, we have learned to be wary of reality in a world that seems to go beyond the rational. Common sense, evidence, is no longer valid ...
Entanglement, parallel worlds, probability, determination by the observer, all of this is very strange and clashes with our understanding.
And, within this framework, where to place the imagination? ...
This article is a bit special. I wonder about the veracity of the briefs I wrote for you. Is this THE reality or is it ONE reality among many possible? If they are "fake" then how come? Am I myself of this "real reality" (yours)? Where am I myself a pure invention, imagination? But then from whom? Another René Jusvel? or… a certain Hubert Massau whose name goes through my head so often? But, same thing: who is this Hubert Massau? Is he himself "real"? Am I "real" myself?
Would I be a creation of Hubert Massau? A character from a book he is the author of, who knows ?! Would he be the one expressing himself through me? But then him: who inspires him these articles ?: someone from a parallel world? a human from the past or the future? An alien? A "former astronaut"? And for what purpose? Whistleblower? Help humanity advance in the face of institutional blockages? (science, technology)?
What if we add insanity, schizophrenia…?

Partager cet article
Repost0
4 décembre 2021 6 04 /12 /décembre /2021 11:50

Domaine très particulier qui ne branchera peut-être que les curieux ou passionnés. Une corrélation semble s’établir entre activité volcanique et magnétisme. Vous m’en direz tant !...

C’est la conclusion – provisoire – de l’Institut de Physique du Globe de Paris (on ne recule devant rien dans « Notre monde » !).

En fait, on s’en doutait déjà un peu, on expliquait le magnétisme par la remontée de magma ferreux lors des éruptions. Mais là, les paramètres semblent plus complexes. Il se pourrait qu’il faille rapprocher ça des éruptions solaires (similitude). Certes, il y a influence, pour la Terre, de la tectonique des plaques (déplacement de la croute terrestre) d’où fragilisation, mais aussi de la configuration du système solaire (soleil, lune, planètes).

En fait, on s’interroge sur les causes et conséquences. Il serait possible que ce soit le champ magnétique qui soit la cause première de tout, et non la conséquence. Il expliquerait même la tectonique des plaques apparemment corrélée à l’inversion des pôles magnétiques, influencée en partie par les lignes de champ entre les 2 pôles !?

Cette inversion des pôles serait ce qui se passe actuellement pour la planète Mars !? D’où son absence actuelle de champ magnétique globale.

Cause de l’inversion des pôles magnétiques ? Mystère…

RENE JUSVEL

PLANETOLOGY - Volcanoes and magnetic fields
Very particular area which will perhaps only connect the curious or the enthusiasts. A correlation seems to be established between volcanic activity and magnetism. You will tell me so much! ...
This is the - provisional - conclusion of the Institut de Physique du Globe de Paris (we stop at nothing in "Our world"!).
In fact, we already suspected it, we explained magnetism by the rise of ferrous magma during eruptions. But here, the parameters seem more complex. It could be compared to solar flares (similarity). Of course, there is influence, for the Earth, of the tectonics of the plates (displacement of the earth's crust) from which weakening, but also of the configuration of the solar system (sun, moon, planets).
In fact, we wonder about the causes and consequences. It could be that the magnetic field is the root cause of everything, not the consequence. He would even explain the plate tectonics apparently correlated with the reversal of the magnetic poles, influenced in part by the field lines between the 2 poles !?
This pole reversal would be what is currently happening for the planet Mars !? Hence its current lack of a global magnetic field.
Cause of the magnetic pole reversal? Mystery…

Partager cet article
Repost0
6 novembre 2021 6 06 /11 /novembre /2021 09:59

Nous avions parlé du manuscrit découvert du physicien Edouard Roche, connu déjà pour certains de ses travaux comme la « limite de Roche » qui quantifie la distance minimum à partir de laquelle un satellite se désintègre. La fameuse formule : D = 2.44 * R * ∛ (ρp / ρs) . Et bien ces travaux inconnus viennent d’être repris par, non pas l’Université de Montpellier, qui était la sienne, mais pas loin : par l’équipe d’Alessandro Morbidelli, disons l’Observatoire de Nice-Côte d’Azur.

Vous vous souvenez de la formule trouvée dans ce manuscrit : D = 2.44 * ∛Mp * (π3 * Rp / ∛Mp) N (actuellement, on remplace 2,44 par 2,422849865) qui nous donne, par exemple, les distances moyennes des planètes au soleil. Mp, Rp masse et rayon du soleil. Et ça marche bien mieux que la règle Titus-Bode depuis longtemps abandonnée.

Mais mieux : cette loi semble expliquer la présence des anneaux planétaires et même le « grand Tack » du « Modèle de Nice » dudit Morbidelli où, en deçà du « rayon de Massau », nom qu’il a donné à la distance minimum (2 , 422849865 * ∛Mp pour N=0, clin d’œil à un mémoire d’étudiant de l’Observatoire de Paris qui avait trouvé ce nombre), les planètes furent rejetées aux confins du système. Bon, il s’avère que les résultats des travaux de Roche restent simples lorsque les satellites sont de masses négligeables, un peu comme pour les points de Lagrange, les résonnances planétaires. Nous y reviendrons…

Bon, je pense que j’en ai perdu beaucoup à la lecture…

RENE JUSVEL

ASTRONOMY Our planetary system
We talked about the discovered manuscript of the physicist Edouard Roche, already known for some of his work as the “Roche limit” which quantifies the minimum distance from which a satellite decays. The famous formula: D = 2.44 * R * ∛ (ρp / ρs). Well, this unknown work has just been taken up by, not the University of Montpellier, which was its own, but not far away: by the team of Alessandro Morbidelli, say the Nice-Côte d´Azur Observatory.
You remember the formula found in this manuscript: D = 2.44 * ∛Mp * (π3 * Rp / ∛Mp) N (currently, we replace 2.44 by 2.422849865) which gives us, for example, the average distances of the planets from the sun. Mp, Rp mass and ray of the sun. And it works much better than the long-abandoned Titus-Bode rule.
But better: this law seems to explain the presence of planetary rings and even the "big tack" of the "Nice model" of said Morbidelli where, below the "radius of Massau", name he gave to the minimum distance (2 , 422849865 * ∛Mp for N = 0, a nod to a student thesis from the Paris Observatory who had found this number), the planets were thrown to the confines of the system. Well, it turns out that the results of Roche's work are simple when the satellites have negligible masses, much like the Lagrange points, the planetary resonances. We will come back to it ...
Well, I think I lost a lot of it reading ...

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Actualité Imaginaire / imaginary News / Fake News
  • : Ce blog est un magazine d'actualité imaginaire. Le 1er blog de Fake News. Les informations, sujets, articles, ne sont que des inventions. Toute ressemblance avec... This blog is an imaginary news magazine. The 1st blog of Fakes News. Information, subjects, items are only inventions. Any resemblance ...
  • Contact

A la Une


Vous trouverez, sur ce blog-magazine, des rubriques (5: Société, Sciences, Politique, Technologie, Economie), des articles "d'actualité" courts (plus de 400 à ce jour), qui ne relèvent que de la pure imagination. Les échos, en quelques sortes, d'un monde parallèle. Comme on dit: "toute ressemblance avec...". Bonne lecture! Si cela vous plaît, faites le connaître...

RENE JUSVEL

Pour contacter l'auteur

Droits

Les textes appartiennent à son auteur. Utilisation et reproduction libre si sources citées (Actualité Imaginaire, René Jusvel)

Les illustrations choisies, celles provenant d'Internet, sont garanties par les sites de cliparts utilisés, libres de droit (hormis le logo Facebook). Idem pour les créations personnelles.

Tout ce qui concerne, ici, les lieux et personnes cités n'est que pure imagination et ne doit en aucun cas être pris pour vérité ou réalité.

Actualité Imaginaire en ebook et broché

Obtenez gratuitement l'ebook des 200 premiers articles d'Actualité Imaginaire (format PDF ou EPUB): il suffit de VOUS ABONNER sur ce site et de me contacter (rene.jusvel@gmail.com)!

Actualité Imaginaire est en vente sur Amazon en ebook format Kindle (300 articles) et broché (papier): 2 tomes de 200 articles chacun.

Rubriques

Ce qui vous intéresse...

Vous êtes intéressez par un sujet? Recherchez dans les articles, vous le trouverez sans doute. Exemple: des fake news sur l’astrophysique, les trous noirs, l’antimatière, les planètes du système solaire (dont la planète 9),… ?  Lisez les articles, dans la rubrique « SCIENCES » qui concernent l’ASTROPHYSIQUE ! Troublant…

Un site collaboratif?

Vous avez des idées de fake news? Faites-les paraître sur ce site!  Il suffit de me les envoyer par mail (un article fait environ 235 mots). Je verrai si c'est compatible avec le site et les éditerai, signés de votre nom.