Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 février 2022 7 27 /02 /février /2022 13:31

Certes, il y a actuellement 24 langues officielles pour l’Europe. Mais seules 3 ont une importance majeure (langues de travail) : l’anglais, le français, l’allemand, avec une forte prééminence de l’anglais.

Sauf que l’Angleterre ne fait plus partie de l’Europe. Et donc la situation devient absurde et commence à être dénoncée diversement : elle ne représente que 2% de la population mais coûte 290 millions d’euros pour les traductions ! (Jean-Christophe Gallien de l’Université Paris-Sorbonne).

D’où le fort mouvement pour faire évoluer la situation actuelle qui est un contresens. Mais alors, quelle langue choisir ? Français ? Allemand ? Voire italien ?

Le français semble avoir légèrement le vent en poupe car déjà majoritaire officiellement pour la Cour des Comptes, les Conférences de presse… Et le français était, jadis, la langue des échanges entre les royaumes européens… C’est d’ailleurs déjà la langue de la plupart des sièges (Bruxelles, Strasbourg, Luxembourg).

Bref, un nombre important de députés européens viennent de déposer une proposition en ce sens. Et, malgré la désapprobation notamment de l’Irlande, ça risque fort de passer.

En compensation, Strasbourg ne serait plus l’un des quatre sièges de l’Union Européenne dont le principal serait à Luxembourg.

It’s so good…

RENE JUSVEL

EUROPE - Europe would adopt French!?
Admittedly, there are currently 24 official languages ​​for Europe. But only 3 are of major importance (working languages): English, French, German, with a strong pre-eminence of English.
Except that England is no longer part of Europe. And so the situation becomes absurd and begins to be denounced in various ways: it represents only 2% of the population but costs 290 million euros for translations! (Jean-Christophe Gallien from Paris-Sorbonne University).
Hence the strong movement to change the current situation, which is a misinterpretation. But then, which language to choose? French ? German ? Even Italian?
French seems to have slightly the wind in its sails because it is already the official majority for the Court of Auditors, press conferences... And French was once the language of exchanges between the European kingdoms... It is already the language of most of the seats (Brussels, Strasbourg, Luxembourg).
In short, a large number of MEPs have just tabled a proposal to this effect. And, despite the disapproval of Ireland in particular, it is likely to pass.
In compensation, Strasbourg would no longer be one of the four seats of the European Union, the main one of which would be in Luxembourg.
It’s so good…

Partager cet article
Repost0
16 octobre 2021 6 16 /10 /octobre /2021 13:35

En cette période pré-électorale, chaque camp affute son programme. Et donc, l’Education est aussi concernée.

Dernière trouvaille, disons proposition, la Droite dure nous soumet une « nouvelle » idée : une plus grande fermeté dans la gestion des établissements scolaires en REP (Réseau d’Education Prioritaire). En fait, les écoles, collèges, lycées situés dans les quartiers « difficiles ».

Concrètement, cela signifie des écoles soumises à une discipline très renforcées. L’autorité primerait sur la pédagogie. Les effectifs globaux resteraient sensiblement les mêmes mais, au lieu d’y avoir plus de professeurs qu’ailleurs comme actuellement, ce serait le nombre de surveillants qui augmenterait, ressemblant plus à des vigiles qu’aux bons vieux « pions ». L’éducation, ce serait eux, les profs assurant l’instruction.

Jadis, on aurait parlé de pensionnat (dans l’image qu’il avait), de « maison de redressement », bref, de quasi écoles militaires. Et l’absentéisme impactant les allocations familiales…

Le laxisme de gauche, la pédagogie mal placée, les soixante-huitards attardés (ça commence à dater), tout y passe pour une attaque du système actuel montré comme inefficace.

Et la proposition plaît bien, comme toute solution basique. L’enfant n’est plus au centre du système éducatif…

Ca rappelle ce qui se passe dans certaines dictatures…

RENE JUSVEL

EDUCATION REP would change course ...
In this pre-election period, each camp is sharpening its program. And so, Education is also concerned.
Last find, let's say a proposal, the Hard Right has submitted a "new" idea to us: greater firmness in the management of schools in REP (Priority Education Network). In fact, schools, colleges, high schools located in “difficult” neighborhoods.
Concretely, this means schools subject to a very tightened discipline. Authority would take precedence over pedagogy. The overall numbers would remain roughly the same, but instead of having more professors than elsewhere like now, the number of supervisors would increase, looking more like guards than good old "pawns". Education would be them, the teachers providing the instruction.
In the past, it would have been called boarding school (in the picture it had), "reformatory", in short, quasi-military schools. And absenteeism impacting family allowances ...
Left-wing laxity, misplaced pedagogy, backward sixty-eight (it's starting to date), everything passes for an attack on the current system shown to be ineffective.
And the proposal is very popular, like any basic solution. The child is no longer at the center of the education system ...
It reminds us of what happens in certain dictatorships ...

Partager cet article
Repost0
19 septembre 2021 7 19 /09 /septembre /2021 07:44

Nous pouvons vous révéler, de source sûre, que des tractations, en vue d’un rapprochement, sont en cours entre la Russie et l’Union Européenne !...

En fait, la démarche a été initiée par la Russie. Les tentatives d’expansion de cette dernière vers certains pays de l’Est, de l’ex URSS (voire plus : essentiellement les pays orthodoxes) ont du mal à aboutir : l’Europe veille et est menaçante suite à l’annexion de la Crimée et la situation en Ukraine. Alors Vladimir Poutine change de stratégie.

Il profite d’un autre changement récent de politique mondiale. En effet, depuis la sortie de la Grande Bretagne de l’Union Européenne (Brexit), son rapprochement avec les USA, un bloc se forme constitué des USA, du Japon, de la Corée du Sud, de la Grande Bretagne donc du Commonwealth autour du Pacifique (Australie,…) contre la Chine. Ce n’est pas la Grande Bretagne qui intéresse les USA mais bien les pays du Commonwealth. Tout en affaiblissant l’Europe.

L’OTAN bat de l’aile devant cette nouvelle alliance.

Quoiqu’en dise son successeur, Trump commençait déjà cette restructuration.

C’est l’occasion rêvée pour la constitution d’une Europe forte, peut-être alliée à la Russie, la Grande Europe, de l’Atlantique à l’Oural ?

Risque d’une annexion de l’Europe par la Russie ?...

RENE JUSVEL

GEOPOLITICS - Towards a tripolar world?
We can tell you, from a reliable source, that negotiations for a rapprochement are underway between Russia and the European Union! ...
In fact, the process was initiated by Russia. Attempts to expand the latter towards certain countries of the East, of the former USSR (or even more: mainly the Orthodox countries) have difficulty in succeeding: Europe is watching and is threatening following the annexation of the Crimea and the situation in Ukraine. So Vladimir Putin changes his strategy.
He is taking advantage of another recent change in world politics. Indeed, since Great Britain's exit from the European Union (Brexit), its rapprochement with the USA, a bloc has formed consisting of the USA, Japan, South Korea, Great Britain and therefore the Commonwealth around of the Pacific (Australia,…) against China. The United States is not interested in Great Britain, but the Commonwealth countries. While weakening Europe.
NATO is struggling with this new alliance.
Regardless of his successor, Trump was already beginning this restructuring.
Is this the perfect opportunity for the constitution of a strong Europe, perhaps allied with Russia, Greater Europe, from the Atlantic to the Urals?
Risk of an annexation of Europe by Russia? ...

Partager cet article
Repost0
27 août 2021 5 27 /08 /août /2021 17:57

La Chine est un grand pays, le plus peuplé au monde, ayant une des histoires des plus anciennes.

Et c’est un des tout derniers ayant un régime communiste - avec Cuba, le Laos, le Viet Nam et la Corée du Nord - qu’il revendique, dont il est fier.

Mais nous sommes loin du communisme original. Celui-ci s’est ouvert au marché, au capitalisme même, et a mis en place une doctrine où la véritable démocratie, de type occidentale, n’a pas sa place. C’est une dictature où l’individu, sauf le chef, n’existe plus : c’est le collectif qui prime.

Cependant,  il s’avère que c’est donc le seul régime communiste qui, non seulement subsiste, contrairement à la Russie, ex URSS, mais est devenu la seconde puissance mondiale, très probablement bientôt la 1ère. Et où le niveau de vie de la population s’est considérablement amélioré et continue… Beaucoup de régimes totalitaires fonctionnent sur la pauvreté des gens, sur la corruption, là (au moins en apparence) non !?

Et cela force l’admiration, commence à séduire… C’est l’objet du dernier rapport de l’Institut d’Etudes de Géopolitique Appliquée (EGA) suite à diverses enquêtes.

Un peu comme l’organisation sociale des fourmis, des abeilles…

Reste à donner un nom universel à cette « idéologie ».

RENE JUSVEL

WORLD - The allure of China
China is a large country, the most populous in the world, with one of the oldest histories.
And he is one of the very last to have a communist regime - along with Cuba, Laos, Viet Nam and North Korea - that he claims, of which he is proud.
But we are far from the original communism. It has opened up to the market, to capitalism itself, and has put in place a doctrine where true democracy, of the Western type, has no place. It is a dictatorship where the individual, except the leader, no longer exists: the collective takes precedence.
However, it turns out that it is therefore the only communist regime which not only survives, unlike Russia, ex USSR, but has become the second world power, very probably soon the 1st. And where the standard of living of the population has improved considerably and continues ... Many totalitarian regimes operate on the poverty of the people, on corruption, there (at least in appearance) no !?
And it commands admiration, begins to seduce ... This is the subject of the latest report from the Institute of Applied Geopolitical Studies (EGA) following various surveys.
A bit like the social organization of ants, bees ...
It remains to give a universal name to this "ideology".

Partager cet article
Repost0
6 mars 2021 6 06 /03 /mars /2021 10:12

La Monarchie espagnole va mal en ce moment. Elle est accusée de tous les maux. Après les scandales du père Juan Carlos 1er - installé par Franco - pour corruptions, chasse à l’éléphant mal venue, liaison extra-conjugale, son abdication au profit de son fils Felipe VI, son exil aux Emirats Arabes Unis, ceux de sa fille (abus de pouvoir, fraude fiscale), alors que le peuple espagnol subit les conséquences de crises économiques et sanitaire.

Malgré les efforts du fils, Felipe VI, la dynastie des Bourbons est, encore une fois, très menacée. La côte de popularité de la monarchie est au plus bas. N’oublions pas que le parti au pouvoir, Podemos, avec Pedro Sanchez, Pablo Iglesias, avait, dans son programme, la fin de la monarchie et l’institution d’une 3ème République. Et ce n’est pas la fille de Felipe VI, Leonor, âgée de 15 ans, qui sauvera la situation.

Il est donc question effectivement d’un référendum prochain, pour ou contre la Monarchie, pour ou contre la République.

Si celui-ci a bien lieu, il est fort probable que ce sera la fin de la Monarchie en Espagne.

Alors, les monarchies du sud de l’Europe, catholique, auront disparu.

Par contre, celles du nord, protestant, sont florissantes. Au point que la Finlande, les Pays Baltes sont tentés… A suivre !

RENE JUSVEL

EUROPE - End of the Spanish monarchy?
The Spanish Monarchy is going badly right now. She is accused of all evils. After the scandals of father Juan Carlos I - installed by Franco - for corruption, unwelcome elephant hunting, extra-marital affair, his abdication for the benefit of his son Felipe VI, his exile in the United Arab Emirates, those of his daughter (abuse of power, tax evasion), while the Spanish people are suffering the consequences of economic and health crises.
Despite the efforts of the son, Felipe VI, the Bourbon dynasty is, once again, very threatened. The popularity rating of the monarchy is at its lowest. Let’s not forget that the ruling party, Podemos, with Pedro Sanchez, Pablo Iglesias, had in its program the end of the monarchy and the institution of a 3rd Republic. And it’s not Felipe VI’s 15-year-old daughter Leonor who will save the day.
It is therefore indeed a question of an upcoming referendum, for or against the Monarchy, for or against the Republic.
If this does take place, it is very likely that it will be the end of the Monarchy in Spain.
Then the monarchies of southern Europe, Catholic, will have disappeared.
On the other hand, those of the north, Protestant, are flourishing. So much so that Finland and the Baltic States are tempted… To be continued!

Partager cet article
Repost0
6 février 2021 6 06 /02 /février /2021 22:11

Peut-être connaissez-vous cet ouvrage d’Arthur Koestler, « Le yogi et le commissaire », des années 40, Ecrit au moment de l’URSS. Il se référait à l’époque. Mais il est si d’actualité qu’il a inspiré un récent ouvrage de Michel Laval (nous avions parlé de son précédent livre), « Le commissaire et le yogi », allusion à l’œuvre de son prédécesseur. Le collectif et l’individuel…

Pourtant le contenu est quelque peu différent. Il s’agit d’une analyse des différents partis politiques que l’on peut trouver de par le monde. L’auteur, en fait, réassemble tous ces partis en deux catégories : les partisans d’un régime démocratique et ceux d’un pouvoir central fort. Bref, la démocratie et la dictature. Evidemment, tous les partis se disent démocratiques mais n’en ont pas la même conception.

D’un côté un pouvoir central omniprésent, qui agit pour le bien du peuple. On y retrouve la Chine, la Russie, le Brésil et bien d’autres. Souvent de droite, pour ne pas dire d’extrême droite, mais donc aussi de gauche, ex pouvoirs communistes, voire, d’ailleurs, plutôt d’extrême gauche. Et il faut bien reconnaître qu’ils sont souvent efficaces car les décisions y sont vite prises et appliquées sans conteste.

De l’autre, les démocraties (Europe de l’ouest, USA,…), plus libres, mais moins efficaces.

On est loin des notions de gauche et de droite…

RENE JUSVEL

PARTIES - The yogi and the commissioner
You may be familiar with this book by Arthur Koestler, "The Yogi and the Commissioner", from the 1940s, Written during the USSR. He was referring to the time. But it is so topical that it inspired a recent work by Michel Laval (we talked about his previous book), "The Commissioner and the Yogi", alluding to the work of his predecessor. The collective and the individual ...
Yet the content is somewhat different. It is an analysis of the different political parties that can be found around the world. The author, in fact, reassembles all these parties into two categories: the supporters of a democratic regime and those of a strong central power. In short, democracy and dictatorship. Obviously, all the parties claim to be democratic but do not have the same conception.
On the one hand, an omnipresent central power, which acts for the good of the people. It includes China, Russia, Brazil and many more. Often from the right, not to say from the far right, but also from the left, ex-communist powers, or even, moreover, rather from the far left. And we must recognize that they are often effective because decisions are quickly taken and applied without question.
On the other hand, democracies (Western Europe, USA, etc.), more free, but less efficient.
We are far from the notions of left and right ...

Partager cet article
Repost0
17 avril 2020 5 17 /04 /avril /2020 17:24

Il avait été décidé de maintenir l’information secrète mais il y a eu des fuites. Nous vous les révélons.

Le dernier bombardement, en Iran, soi-disant en représailles d’action du Hezbollah syrien envers Israël, avait une toute autre nature. Il s’agissait de couvrir une autre intervention du Mossad visant à détruire un laboratoire, ultra-secret, qui travaillait à élaboration d’un virus, un dérivé du H1N1.

Petit rappel : le virus H1N1, un dérivé de la grippe porcine, a été à l’origine de la pandémie 2009-10 transmissible, à partir du porc, entre êtres humains. Or, le porc est interdit dans la religion musulmane. Donc les victimes potentielles ne pourraient être que des non musulmans, et une hécatombe humaine justifierait alors cette loi musulmane.

Partir de la grippe porcine, du H1N1, facilitait le travail de mutations provoquées devant aboutir à un virus extrêmement virulent et mortel et se diffuser extrêmement rapidement et fortement entre porcs et entre humains.

Mais c’était sans compter avec la collaboration entre la Chine – très consommatrice de porcs - et Israël dont les Services Secrets n’ont plus à faire leur preuve.

Opération chirurgicale parfaitement menée et couverte par un bon vieux gros bombardement. On n’est pas passé loin sans même s’en rendre compte !...

RENE JUSVEL

HEALTH - Worse than September 11
It had been decided to keep the information secret but there were leaks. We reveal them to you.
The latest bombing in Iran, allegedly in retaliation for Syrian Hezbollah action against Israel, was of a completely different nature. The idea was to cover another Mossad intervention aimed at destroying an ultra-secret laboratory that was working on the development of a virus, an H1N1 derivative.
Little reminder: the H1N1 virus, a derivative of swine flu, was at the origin of the 2009-10 pandemic transmissible, from pigs, between human beings. However, pork is prohibited in the Muslim religion. So the potential victims could only be non-Muslims, and a human massacre would then justify this Muslim law.
Starting with the swine flu, H1N1, facilitated the work of induced mutations which must lead to an extremely virulent and deadly virus and spread extremely quickly and strongly between pigs and between humans.
But that was without taking into account the collaboration between China - which consumes a lot of pigs - and Israel, whose Secret Services no longer have to prove themselves.
Surgery carried out perfectly and covered by a good old big bombardment. We didn't go far without even realizing it! ...

Partager cet article
Repost0
28 mai 2019 2 28 /05 /mai /2019 11:16

Ca y est, elle est en route, la fameuse réforme du Code Electoral !!! Il était temps ! Normalement, on ne devrait plus avoir pléthore de candidatures. Comment ? Simplement en jouant sur l’aspect financier.

Le principe est toujours le même : pas de remboursements de frais de campagne si moins de 5% au résultat. Par contre, il y aurait désormais obligation de fournir les affiches électorales (1 par panneau et d’assurer leur pose) et les bulletins de votes en mairie (pour les bureaux de votes) à raison d’un par électeur. Plus question de demander l’impression sur site Internet par l’électeur.

Par préoccupation écologique, il ne sera plus nécessaire d’envoyer le bulletin de vote à chaque électeur, chez lui. Bonne chose !

Bref, le candidat (ou la liste) ou son parti devra financer lui-même ce matériel de campagne obligatoire, et prendre le risque de ne pas en être remboursé s’il obtient moins des 5%. Cela va en faire réfléchir plus d’un !

Et cela arrangera bien les affaires des communes, notamment les toutes petites, pour une fourniture de panneaux électoraux qui, souvent, ne sont même pas utilisés

Un système de prêt bancaire, par la Caisse des Dépôts & Consignation, pourra permettre l’avance de ce financement, mais avec les garanties et précautions prises par les banques habituellement.

Bref, je ne serai jamais Président…

 

RENE JUSVEL

 

ELECTIONS - Fewer applications
That's it, it's on the way, the famous reform of the Electoral Code !!! It was time ! Normally, we should not have a plethora of applications. How? Simply by playing on the financial aspect.
The principle is always the same: no refunds of campaign costs if less than 5% to the result. On the other hand, it would now be necessary to provide the electoral posters (1 per sign and to ensure their installation) and the ballot papers in the town hall (for polling stations) at the rate of one per elector. No more question of asking the voter to print on the website.
By ecological concern, it will no longer be necessary to send the ballot to every voter at home. Good thing !
In short, the candidate (or the list) or his party will have to finance this campaign material himself, and take the risk of not being reimbursed if he gets less than 5%. This will make you think more than one!
And it will be a good fit for the municipal affairs, especially the small ones, for a supply of electoral signs which often are not even used
A bank loan system, by the Caisse des Dépôts & Consignation, may allow the advance of this financing, but with the guarantees and precautions taken by the banks usually.
In short, I will never be President ...

Partager cet article
Repost0
10 avril 2019 3 10 /04 /avril /2019 12:39

La découverte récente de l’aide et le soutien, en sous-main, discret, de la Russie, à l’extrême droite néerlandaise a créé un émoi énorme en Europe.

Certes, mais il semble que cela ait éveillé la curiosité des journalistes d’investigation dans nombre de pays. Et tout cela converge.

De fait, il apparaît que la Russie soutient de la même façon tous les partis d’extrême droite, non seulement en Europe, mais à travers le monde ! Et travaille à faire que les mouvements de protestation, voire insurrectionnels, se développent. Ainsi, par réaction, se développe un sentiment d’insécurité qui alimente les mouvements sécuritaires.

Il y a le terreau nécessaire en ces temps de crise économique, il suffit de l’utiliser. Et la Russie, par diverses officines et par infiltration, y contribue largement.

Quasiment tous les partis nationalistes sont aidés, stratégiquement et même financièrement, surtout en Europe.

Outre que les dictatures, ou assimilés, sont des interlocuteurs valables pour la Russie, cela affaiblit la cohésion européenne et donc laisse les mains libres à la Russie pour l’Ukraine notamment.

Cela donne à réfléchir…

 

RENE JUSVEL

 

RUSSIA - Help for extreme-right
The recent discovery of aid and the discreet, understated support of Russia to the Dutch far right has created enormous turmoil in Europe.
Certainly, but it seems that this has aroused the curiosity of investigative journalists in many countries. And all of this converges.
In fact, it appears that Russia supports in the same way all parties of extreme right, not only in Europe, but throughout the world! And works to make protest movements, even insurrectional, develop. Thus, by reaction, a feeling of insecurity develops which fuels security movements.
There is the necessary soil in these times of economic crisis, just use it. And Russia, by various agencies and by infiltration, contributes largely.
Almost all nationalist parties are helped, strategically and even financially, especially in Europe.
In addition to dictatorships, or assimilated, are valid interlocutors for Russia, it weakens the European cohesion and therefore leaves the hands free to Russia for Ukraine in particular.
This is sobering ...

Partager cet article
Repost0
31 mars 2019 7 31 /03 /mars /2019 19:38

Vous l’avez entendu aux infos : attentat important déjoué in-extremis hier.

Cette configuration était chaque fois envisagée mais par un service d’ordre léger. Lors des déplacements de personnalités politiques importantes, qui plus est lorsqu’il s’agit du Président de la République ou de membres du Gouvernement, notamment du Premier Ministre, des gardes du corps, un cordon de sécurité, sont prévus.

Mais là, la planification des terroristes était une première : créer un attentat, « classique », avec quelques victimes, de façon à ce que le Premier Ministre et le Ministre de l’Intérieur viennent sur place ensuite pour constater, et qu’alors, un véhicule piégé explose à proximité lors du passage des gouvernants. Là, c’est du vicieux…

Heureusement que les services de renseignement et de police ont fait leur œuvre. Tout s’est déroulé normalement, comme si de rien n’était. Même les Ministres ne l’ont appris qu’après coup. Si, un peu de remue-ménage sur les lieux, sortant de l’ordinaire mais qui aurait deviné que…

Le risque était grand mais il fût privilégié le fait de laisser se mettre en place afin de boucler l’ensemble des protagonistes en flagrant délit.

Mais c’est le signe qu’il n’y a pas que des attaques de « loup solitaire » : c’était une organisation élaborée par un groupe…

 

RENE JUSVEL

 

FRANCE - Attempted attack
You heard it in the news: important attack foiled in-extremis yesterday.
This configuration was each time envisaged but by a service of light order. During the travels of important political figures, moreover, when it comes to the President of the Republic or members of the Government, including the Prime Minister, bodyguards, a security cordon, are provided.
But there, the planning of the terrorists was a first: to create a "classic" attack, with some victims, so that the Prime Minister and the Minister of the Interior come on the spot then to note, and that then, a car bomb explodes nearby during the passage of the governors. This is vicious ...
Fortunately, the intelligence and police services have done their work. Everything went normally, as if nothing had happened. Even Ministers only learned after the fact. If, a little bustle on the scene, out of the ordinary but who would have guessed that ...
The risk was great but it was privileged the fact of allowing to be put in place in order to buck all the protagonists in the act.
But this is a sign that there are not only "lone wolf" attacks: it was an organization developed by a group ...

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Actualité Imaginaire / imaginary News / Fake News
  • : Ce blog est un magazine d'actualité imaginaire. Le 1er blog de Fake News. Les informations, sujets, articles, ne sont que des inventions. Toute ressemblance avec... This blog is an imaginary news magazine. The 1st blog of Fakes News. Information, subjects, items are only inventions. Any resemblance ...
  • Contact

A la Une


Vous trouverez, sur ce blog-magazine, des rubriques (5: Société, Sciences, Politique, Technologie, Economie), des articles "d'actualité" courts (plus de 400 à ce jour), qui ne relèvent que de la pure imagination. Les échos, en quelques sortes, d'un monde parallèle. Comme on dit: "toute ressemblance avec...". Bonne lecture! Si cela vous plaît, faites le connaître...

RENE JUSVEL

Pour contacter l'auteur

Droits

Les textes appartiennent à son auteur. Utilisation et reproduction libre si sources citées (Actualité Imaginaire, René Jusvel)

Les illustrations choisies, celles provenant d'Internet, sont garanties par les sites de cliparts utilisés, libres de droit (hormis le logo Facebook). Idem pour les créations personnelles.

Tout ce qui concerne, ici, les lieux et personnes cités n'est que pure imagination et ne doit en aucun cas être pris pour vérité ou réalité.

Actualité Imaginaire en ebook et broché

Obtenez gratuitement l'ebook des 200 premiers articles d'Actualité Imaginaire (format PDF ou EPUB): il suffit de VOUS ABONNER sur ce site et de me contacter (rene.jusvel@gmail.com)!

Actualité Imaginaire est en vente sur Amazon en ebook format Kindle (300 articles) et broché (papier): 2 tomes de 200 articles chacun.

Rubriques

Ce qui vous intéresse...

Vous êtes intéressez par un sujet? Recherchez dans les articles, vous le trouverez sans doute. Exemple: des fake news sur l’astrophysique, les trous noirs, l’antimatière, les planètes du système solaire (dont la planète 9),… ?  Lisez les articles, dans la rubrique « SCIENCES » qui concernent l’ASTROPHYSIQUE ! Troublant…

Un site collaboratif?

Vous avez des idées de fake news? Faites-les paraître sur ce site!  Il suffit de me les envoyer par mail (un article fait environ 235 mots). Je verrai si c'est compatible avec le site et les éditerai, signés de votre nom.